Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à travers le renforcement des capacités nationales au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie

  • Budget du projet :
    • 705 581 US$
  • Source :
    • Contribution affectée à une fin spécifique de la Norvège au Fonds
    • Contribution affectée à une fin spécifique de l'Espagne au Fonds
  • Dates de mise en œuvre :
    • 01/03/2013 - 01/09/2018
  • Documents :

Pays bénéficiaire(s) : Maroc, Mauritanie, Tunisie

Résumé :

Ce projet a pour objectif d’assister trois pays de la sous-région Maghreb dans la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel à travers la mise en œuvre effective de la Convention. Il vise à bâtir une masse critique d’expériences et de connaissances, tant au sein des institutions gouvernementales que parmi la société civile, de sorte que les pays bénéficiaires disposent d’un cadre approprié pour la sauvegarde durable du patrimoine immatériel et la mise en œuvre de la Convention sur le long terme.

À cette fin, le projet mettra en œuvre une stratégie intégrée, comprenant une série d’ateliers et activités adaptés aux besoins identifiés de chaque pays. Ce projet portera sur les concepts fondamentaux de la Convention. Il fournira aux pays bénéficiaires une compréhension approfondie de leurs obligations au niveau national et une connaissance substantielle des mécanismes de coopération internationale établis par la Convention. À partir d’une évaluation initiale des besoins, les thèmes abordés incluront la mise en œuvre au niveau national, la révision des cadres juridiques et législatifs, l’élaboration d’inventaires avec la participation des communautés, la préparation des dossiers de candidature à la Liste de sauvegarde urgente, à la Liste représentative, au Registre des meilleures pratiques de sauvegarde et l’élaboration de demandes d’assistance internationale.

Chaque pays bénéficiaire profitera également d’autres interventions de sauvegarde adaptées à ses besoins spécifiques, pouvant aller d’une expérience pratique de l’inventaire avec la participation des communautés à la prestation d’une assistance technique et des consultations sur des réformes institutionnelles ou juridiques. Le projet soutiendra également l’établissement de mécanismes adéquats de gestion du patrimoine culturel immatériel.

Le projet implique donc un investissement soutenu dans les ressources humaines des pays bénéficiaires. Il vise à former un noyau dur de gestionnaires et acteurs du patrimoine culturel immatériel dotés d’une connaissance solide de la Convention et de ses mécanismes. Le projet comprend ainsi une série d’activités et d’interventions, principalement organisées sur une base nationale, mais avec des possibilités de synergies et de coopérations sous régionales entre pays du Maghreb.

Nouvelles et activités :

02/10/2018 - 02/10/2018 – Mon patrimoine, ma région : stratégie de renforcement des capacités de gestion sociale du patrimoine culturel immatériel dans deux départements de la région colombienne Oronico17/02/2017 - 30/06/2018 – La valorisation du savoir-faire de la poterie en terre cuite dans le district de Kgatleng

Top