Transmets : Inventorier le patrimoine vivant en Afrique (2016)

Embhaire : Fabrication traditionnelle de xylophone (Ouganda)© UNESCO / James Muriuki

Il est de notre nature humaine de vouloir comprendre qui nous sommes, ce qui nous unit et ce qui nous rend différent de ceux autour de nous. Quelles notions de différence et de similitude constituent notre diversité ? Quels connaissances et savoir-faire souhaitons-nous transmettre aux générations futures ?

C’est en se posant ces questions que le photographe kenyan James Muriuki s’est rendu au Malawi, à Sao Tomé-et-Principe et en Ouganda pour rencontrer des communautés ayant participé à des formations, conduites par l’UNESCO ces dernières années, pour améliorer leurs capacités en matière de sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel.

Ce travail a résulté en l’exposition « Transmets : Inventorier le patrimoine vivant en Afrique », une illustration de quelques éléments du patrimoine vivant qui ont été identifiés par les communautés elles-mêmes comme cruciaux pour leur identité.

Présentée pour la première fois en décembre 2015 lors de la dixième session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Namibie, l’exposition « Transmets ! » sera maintenant exposée sur les grilles extérieures du Siège de l’UNESCO du 30 mai au 14 juin 2016.

Les activités de renforcement des capacités au Malawi et en Ouganda ont été généreusement financées par le Gouvernement de la Flandre. Celles à Sao Tomé-et-Principe ont été possibles grâce à la généreuse contribution du Gouvernement de la Norvège au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Top