Toujours plus de capacités au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie !

[alt]

Grâce à une généreuse contribution du Gouvernement de la Catalogne (Espagne) au Fonds du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, l’ambitieux projet de renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Maroc, en Mauritanie et en Tunisie, lancé en 2013, est entré dans sa seconde phase.

Les participants, désormais initiés aux concepts de la Convention, aux techniques d’inventaire avec la participation des communautés et à la préparation de dossiers de candidatures, ont maintenant l’opportunité d’en apprendre davantage sur l’élaboration des plans de sauvegarde et sur les liens entre patrimoine culturel immatériel et développement durable. De plus, des conseils seront fournis dans le domaine des politiques culturelles pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Le programme permettra également aux parties prenantes de mieux maîtriser le mécanisme de l’assistance internationale de la Convention, d’une part, et de consolider les partenariats établis entre les ministères de la culture, la société civile et les professionnels du milieu académique d’autre part.

A cette fin, un atelier sur la préparation de demandes d’assistance internationale a été organisé à Atar, en Mauritanie, du 1er au 3 avril 2017, permettant ainsi de former notamment du personnel du Ministère de la Culture et de l’Artisanat, de l’Institut mauritanien de la recherche en patrimoine et de deux ONG mauritaniennes accréditées..

Un atelier similaire a lieu en ce moment-même en Tunisie et un autre se tiendra au Maroc la semaine prochaine, avec les mêmes objectifs.

Top