• Budget du projet :
    • 250 000 US$
  • Source :
    • Fonds en dépôt du Japon
  • Dates de mise en œuvre :
    • 01/02/2015 - 01/06/2017
  • Documents :
    • Rapport final: espagnol
    • Vidéo - Le tissage traditionnel du chapeau de paille toquilla équatorien: espagnol
    • Vidéo - Ateliers de renforcement des capacités: espagnol

Pays bénéficiaire(s) : Équateur

Résumé :

L’Équateur a ratifié la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en 2008. Cependant, malgré d’importants efforts du pays pour sauvegarder efficacement son patrimoine culturel immatériel et un environnement institutionnel favorable à l’intégration de la culture aux politiques publiques, comme dans la plupart des pays, la viabilité du patrimoine culturel immatériel présent en Équateur fait face à de sérieuses menaces de nature sociales et démographiques. Il reste encore du travail pour renforcer les capacités des politiques publiques existantes en matière de développement durable, d’égalité des genres, de réduction de la pauvreté, de cohésion sociale et d’éducation pour contribuer efficacement à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Le pays a mis en place un système d’information nationale pour consigner les éléments du patrimoine culturel immatériel et des directives pour la sauvegarde de ces éléments. Toutefois, la participation des communautés pour dresser ces inventaires, élaborer et mettre en place des plans de sauvegarde ou des politiques publiques en lien avec la sauvegarde et les inventaires n’est pas systématique. La participation est encore moins importante chez les communautés dont les droits sont en danger.

Les activités proposées dans le cadre du présent projet visent à fournir aux institutions locales et nationales ainsi qu’aux dépositaires du patrimoine culturel immatériel des connaissances et des outils pour la sauvegarde de ce patrimoine en mettant l’accent sur son identification et sa définition. Cela contribuera à intégrer ces techniques aux approches d’inventaires existantes et aux principes publics de la Convention de 2003 pertinents, en particulier en matière de participation des communautés. Ce projet viendra donc compléter le travail déjà réalisé par le gouvernement équatorien tout en contribuant à appliquer les cadres politiques et légaux qui régissent le patrimoine culturel immatériel au niveau national, régional et local. Ce projet sera mené par le ministère de la Culture et du Patrimoine en collaboration avec l’Institut national du patrimoine culturel et les municipalités.

Nouvelles et activités :

04/08/2016 - 30/06/2017 – Inventaire de la musique et de la danse des Lozi et des Nkoya du district de Kaoma03/08/2016 - 28/02/2017 – Réalisation d’un inventaire d’éléments du patrimoine culturel immatériel à Thaba-Bosiu au Lesotho

Top