Les Antilles néerlandaises et le Suriname discutent des mécanismes de coopération internationale dans le cadre de la Convention de 2003

[alt]

Du 3 au 7 avril 2017, des représentants du Suriname et des Antilles néerlandaises (Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint-Eustache et Saint-Martin) se sont rencontrés à Kralendijk, Bonaire, pour prendre part à un atelier intitulé « Mécanismes de coopération internationale de la Convention de 2003 ».

Dans le cadre de la stratégie globale de renforcement des capacités pour la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, des porteurs de traditions, des experts, des représentants des administrations locales et des ONG ont été formés à la préparation de candidatures aux listes de la Convention et de demandes d’assistance internationale. Ils ont également discuté des moyens d’améliorer la coopération entre les îles, le Suriname, les Caraïbes dans leur ensemble et les Pays-Bas pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Rassemblant 23 participants, l’atelier constituait la première activité dans la deuxième phase du projet centré sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans la région. Il a été mis en œuvre par le Bureau multi-pays de l’UNESCO pour les Caraïbes à Kingston grâce à une contribution des Pays-Bas au Fonds du patrimoine culturel immatériel. Cette phase du projet inclura aussi des activités visant à renforcer la mise en place d’inventaires avec la participation des communautés dans certains territoires de la région.

Top