La Convention de 2003 atteint le seuil des 175 États parties!

[alt]

© UNESCO

Le 5 septembre, le Suriname est devenu le 175ème pays à rejoindre la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ce qui rapproche encore un peu plus la Convention de la ratification universelle. Cette étape importante a été franchie grâce à la ratification d’un grand nombre de pays ces deux dernières années, comme par exemple le Cabo Verde, les îles Cook, le Ghana, la Guinée-Bissau, l’Irlande, Malte, Saint-Kitts-et-Nevis, le Soudan du Sud, la Thaïlande, le Timor-Leste et le Tuvalu.

En tant qu’États parties à la Convention, ces pays sont maintenant membres d’un réseau international mondial de promotion pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et ont accès aux différents mécanismes de la Convention soutenant les autorités nationales dans leurs efforts. Plus particulièrement, ils peuvent soumettre des candidatures pour inscrire des éléments sur les différentes Listes, partager des bonnes pratiques de sauvegarde financier de la part du Fonds du patrimoine culturel immatériel à travers l’assistance internationale.

Il est intéressant de remarquer que, dans certains cas, la ratification fait partie d’un intense processus de renforcement des capacités dans le domaine du patrimoine culturel immatériel de la part de l’État. Ce fut le cas pour le Suriname, qui a bénéficié d’un projet de trois ans récemment terminé intitulé « Renforcement des capacités du Suriname et des îles néerlandaises des Caraïbes pour la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel» , soutenu par le Fonds du patrimoine culturel immatériel, grâce au gouvernement des Pays-Bas.

Vous pouvez consulter la liste des 175 États parties ici.
Top