Lancement de projet : sauvegarder le patrimoine vivant au Suriname et dans les antilles néerlandaises

[alt]

Les représentants de communautés, des experts non-gouvernementaux et gouvernementaux au Suriname et dans les Antilles néerlandaises (Aruba, Bonaire, Curaçao, Saba, Saint Eustache et Saint Martin) joignent leurs efforts pour développer et mettre en œuvre une stratégie pour la sauvegarde de leur patrimoine vivant.

Une étape significative du processus de sauvegarde a été franchie avec la tenue d’une réunion en 2013 à Aruba pour évaluer les besoins des Antilles néerlandaises pour la mise en œuvre de Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Cette réunion a jeté les bases d’un projet de deux ans et d’une stratégie intégrée de renforcement des nécessaires cadres de sauvegarde sur les 6 îles et pour le Suriname.

Suite à des consultations récentes et encore en cours, le projet sera officiellement lancé à Phillipsburg, Saint Martin, du 8 au 12 septembre 2014, lors de la première formation réunissant ensemble des représentants des six îles sur la mise en oeuvre de la Convention. Elle sera suivie par une seconde formation à Curacao en mars 2015 sur les processus et le cadre d’inventaires par les communautés, et sur des exercices pratiques de terrain sur les six îles. Un atelier national sur la ratification et la mise en oeuvre de la Convention est aussi organisé pour les besoins spécifiques du Suriname.

Partie intégrante de la stratégie globale de l’UNESCO pour le renforcement des capacités et grâce à la contribution du gouvernement des Pays-Bas au Fonds du patrimoine culturel immatériel, ce projet est mis en oeuvre par le bureau de l’UNESCO à Kingston avec le support des commissions nationales pour l’UNESCO dans les différents pays, ainsi que des partenaires nationaux et locaux.

Top