Le travail en réseau dans l’enseignement supérieur

Réunion régionale à Buenos Aires, Argentine (2017)© UNESCO

Les établissements de l’enseignement supérieur jouent un rôle important dans la formation des futurs décideurs, planificateurs et administrateurs qui travailleront dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et qui peuvent devenir des acteurs clé du renforcement des capacités. À l’heure actuelle, l’enseignement relatif au patrimoine culturel immatériel est largement éparpillé entre différentes disciplines (études sur le patrimoine, anthropologie, environnement, etc…) et rares sont les programmes de formation, destinés aux professionels, axés sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Grâce au travail en réseau, les universités peuvent échanger sur des approches différentes pour enrichir leurs propres programmes et mieux comprendre comment y intégrer réellement le patrimoine immatériel. C’est la raison pour laquelle le programme global de renforcement des capacités est en train d’engager des travaux sur la mise en réseau de l’enseignement supérieur.

Pour en apprendre davantage sur ces activités, voir ci-dessous.

Asie-Pacifique

  • En 2017, le bureau de l’UNESCO à Bangkok et l’ICHCAP ont réalisé une enquête portant sur les activités et besoins actuels des acteurs de l’enseignement supérieur.
  • Les résultats de cette enquête ont été présentés le 5 décembre 2017 à l’occasion de la table ronde organisée en marge de la 12ème session du Comité intergouvernemental qui se tenait à Jeju, en République de Corée.
  • La première réunion du Réseau de l’enseignement supérieur de l’Asie-Pacifique pour la sauvegarde du PCI a eu lieu en République de Corée en juillet 2018. Organisée conjointement par le bureau de l’UNESCO à Bangkok et l’ICHCAP, cette réunion visait à regrouper les universités de la région intéressées par le développement et le renforcement de programmes d’enseignement supérieur en lien avec le PCI afin d’envisager des collaborations futures dans le cadre du Réseau de l’enseignement supérieur de l’Asie-Pacifique pour la sauvegarde du PCI.

Amérique latine et Caraïbes

  • En novembre 2017, le bureau de l’UNESCO à Montevideo a organisé une Réunion régionale afin d’étudier les différents mécanismes de coopération entre le patrimoine culturel immatériel et l’enseignement supérieur à Buenos Aires, en Argentine, conjointement avec le bureau de l’UNESCO à la Havane (Bureau régional pour la culture) et FLACSO Argentina (Faculté latino-américaine des sciences sociales) et en coopération avec l’ IESALC (Institut international de l’UNESCO pour l’enseignement supérieur en Amérique latine et dans les Caraïbes) et le CRESPIAL (Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Amérique latine).
  • Vous pouvez regardez la galerie des photos prises durant l’événement et la vidéo réalisée à cette occasion. De plus amples détails sont disponibles sur le site internet du bureau de l’UNESCO à Montevideo.

Europe et Amérique du Nord



L’UNESCO entend de continuer à mettre à profit ces travaux. Pour plus d’informations, veuillez contacter ICH-capacity@unesco.org

Top