Renforcer le réseau de facilitateurs en Europe

[alt]

Quels sont les besoins et priorités propres à la mise en œuvre de la Convention de 2003 dans le contexte européen ? Quel rôle jouent les facilitateurs dans le soutien qu’ils apportent à la mise en œuvre de la Convention au niveau national ? Quelles sont les meilleures approches à adopter pour mener des activités de renforcement des capacités ? Voici quelques-unes des questions qui seront posées au cours de l’« Atelier de formation des formateurs pour le chapitre européen du réseau global de facilitateurs », qui se tiendra à Sofia, en Bulgarie, du 18 au 22 septembre.
Cet atelier, organisé par l’UNESCO et co-financé par le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Europe du Sud-Est, est le troisième de la région à être axé sur le renforcement du réseau de facilitateurs. Il a pour objectif de se pencher sur les leçons tirées à ce jour de la mise en œuvre du programme global de renforcement des capacités de l’UNESCO, de renforcer les connaissances et les compétences des participants qui sont nécessaires à l’activité de facilitateur au sein du réseau et de faire bénéficier d’une expérience pratique du programme de renforcement des capacités qui met l’accent sur les plans de sauvegarde. Cet atelier réunira environ 30 participants, dont des membres du réseau de facilitateurs de l’UNESCO, des experts du domaine du patrimoine culturel immatériel, à la fois qualifiés et désireux de rejoindre ce réseau, ainsi que des collègues du Secrétariat de l’UNESCO.
La formation sera conçue en accord avec les résultats et recommandations de la réunion sur la stratégie du programme global, qui s’est déroulée à Bangkok en mars 2017 et qui a permis de rappeler le besoin de renforcer le réseau de facilitateurs dans toutes les régions, dans le but de répondre à la demande grandissante de renforcement des capacités et d’apporter aux facilitateurs le soutien dont ils ont besoin pour effectivement évoluer et remplir leurs fonctions. Alors que les facilitateurs étaient auparavant chargés d’animer des ateliers de formation sur des thématiques spécifiques liées à la mise en œuvre de la Convention, ils sont aujourd’hui toujours plus sollicités pour fournir des services de formation et de conseil sur tous les sujets en lien avec la mise en œuvre de la Convention.

Top