Les Comores se mobilisent pour renforcer leur cadre législatif en vue de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

[alt]
Les Comores se mobilisent pour renforcer leur cadre législatif en vue de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
© Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique (CNDRS)

En collaboration avec le Ministère de la jeunesse, des sports, de l’emploi, de l’insertion professionnelle, des arts et de la culture des Comores, le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est a organisé du 20 au 22 novembre 2018 à Moroni, un atelier national pour l’élaboration d’un document de réflexion stratégique visant à renforcer le cadre législatif relatif à la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel aux Comores.

L’atelier avait pour objectif de fournir une analyse approfondie du cadre législatif et institutionnel des Comores, de formuler des recommandations pour la révision du cadre juridique du pays en vue de renforcer la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et de produire un document stratégique pour la sauvegarde du patrimoine vivant aux Comores.

Vingt participants issus des trois îles de l’Union des Comores ont pris part à cet atelier, notamment les autorités nationales en charge de la culture (Direction des Arts et de la Culture de Mohéli, Moroni et Anjouan), l’Université des Comores, le CNDRS (Centre National de la Documentation et de la Recherche Scientifique), le collectif des Comores, les experts nationaux, le conseiller juridique du Président de la République, le service juridique du Secrétariat général du gouvernement et un député de la République des Comores.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet de l’UNESCO «Renforcement des capacités des Comores pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en vue du développement durable» financé par l’Autorité d’Abou Dhabi pour le tourisme et la culture. Il sera suivi d’un atelier national sur la préparation d’un premier inventaire du patrimoine culturel immatériel sur les trois îles du pays.

Top