Le Myanmar conclut son projet de renforcement des capacités

[alt]
Myanmar community-based inventory workshop
© 2013 Noriko Aikawa

La ville de Taunggyi, capitale de l’État de Shan, au Myanmar accueille cette semaine (du 14 au 18 septembre 2015) un atelier sur la manière d’élaborer des dossiers de candidature pour les Listes du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Il s’agit du dernier volet du projet de renforcement des capacités généreusement soutenu par le gouvernement norvégien, grâce à une contribution au Fonds du patrimoine culturel immatériel. Le projet national de deux ans a été mis en œuvre en 2013 dans le but de renforcer les compétences des ressources humaines au Myanmar pour l’inventaire et la sauvegarde de son patrimoine
Les 24 participants, dont des agents culturels, des universitaires et des praticiens du PCI, vont pouvoir acquérir des compétences pratiques dans l’élaboration des dossiers de candidature, et apprendre à utiliser les Listes de la Convention de 2003 comme outil efficace pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Tout en combinant une formation théorique, sur la manière de concevoir des mesures de sauvegarde avec la participation des communautés, et des exercices pratiques d’évaluation de fausses candidatures, l’atelier sera l’occasion de clarifier les différents objectifs de chacun des mécanismes internationaux établis par la Convention, de manière à ce que les décideurs puissent les utiliser de la manière la plus appropriée et efficace possible.
L’atelier de formation de cinq jours qui sera facilité par deux experts formés, membres du réseau d’experts de l’UNESCO, comprend un exercice pratique sur le terrain avec les communautés locales de Inle Lake.

Top