Coopération transfrontalière pour la sauvegarde du patrimoine immatériel en Italie et en Suisse

[alt]
Travail de la dentelle de Cantù aux fuseaux
© Archivio di Etnografia e Storia Sociale - Regione Lombardia

La région de Lombardie (Italie) et le canton des Grisons (Suisse) ont accueilli du 8 au 12 juin à Tirano (province de Sondrio, Italie) et Poschiavo (Suisse) un atelier de formation portant sur la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, démontrant ainsi la prise de conscience croissante en Europe du besoin de renforcement des capacités pour mieux sauvegarder le patrimoine vivant.

Rassemblant 25 participants, dont des représentants des administrations locales et de la société civile, porteurs de traditions, chercheurs et professionnels des secteurs du tourisme et de l’environnement, l’atelier a introduit les objectifs et concepts fondamentaux de la Convention de 2003 et a amélioré la compréhension des participants quant aux obligations et activités de sauvegarde inhérentes à la mise en œuvre de la Convention aux niveaux national et local. Associant quatre jours de présentations, discussions et exercices, ainsi qu’une journée de travail sur le terrain dans les vignobles en terrasses de Valteline, l’atelier a également abordé la question des liens entre la Convention de 2003, la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (1972) et la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005).

L’atelier a particulièrement souligné l’importance de la coopération transfrontalière dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et le besoin de faciliter la coopération entre les secteurs influant directement ou indirectement la viabilité du patrimoine vivant.

Financé par le fonds européen de développement régional (FEDER) et son mécanisme de coopération INTERREG promouvant la coopération entre régions européennes et le développement durable régional à travers l’Europe, l’atelier s’est tenu dans le cadre du projet ‘Ethnographie italo-suisse pour la promotion du patrimoine immatériel’ initié par la région de Lombardie. Menée en italien par une experte facilitatrice formée par l’UNESCO avec la collaboration d’une spécialiste en droit international, et basée sur le programme global et les matériels de formation de l’UNESCO pour le renforcement des capacités, cette activité a été organisée par l’agence régionale pour le service à l’agriculture et aux forêts (Italie) et l’association pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (Italie).

Top