Renforcement des capacités pour la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à Antigua-et-Barbuda

  • Assistance financière :
    • 97 754 US$ accordé en 2020
  • Dates de mise en œuvre :
    • Approuvé en 09/2020 - pas encore en cours
  • Documents :

Pays bénéficiaire(s) : Antigua-et-Barbuda

Résumé :

Ce projet de dix-neuf mois a pour objectif de renforcer les capacités pour la mise en œuvre durable de la Convention de 2003 à Antigua-et-Barbuda afin d’assurer l’inventaire, la promotion et la sauvegarde du patrimoine vivant dans le pays. Mis en œuvre par la Division du développement culturel du Ministère des sports, de la culture, des festivals nationaux et des arts avec l’aide du bureau multi-pays de l’UNESCO pour les Caraïbes à Kingston, le projet répond au besoin urgent d’élaborer une stratégie nationale coordonnée pour faire progresser la mise en œuvre de la Convention et est motivé par les préoccupations des parties prenantes quant au risque de disparition d’éléments clés du patrimoine vivant. Une unité de coordination composée de dix-neuf membres (NITCU) sera créée pour le projet et restera active une fois le projet terminé, comprenant des gardiens et des parties prenantes des secteurs public et privé ainsi que la société civile. Le projet permettra de créer le tout premier inventaire national du patrimoine vivant du pays, en renforçant les capacités techniques nationales pour collecter et interpréter les données correspondantes et en améliorant l’échange d’informations entre les secteurs public et privé ainsi que la société civile. Deux activités de sauvegarde pilotes - centrées sur le jeu du Warri et sur la construction de bateaux traditionnels - seront entreprises pour tester les mesures de sauvegarde et instruire de futures activités de sauvegarde. Les ateliers de formation porteront sur les principes et le fonctionnement de la Convention, sur l’inventaire avec la participation des communautés et sur l’utilisation du matériel audiovisuel et des logiciels d’archivage. L’inventaire qui en résultera sera publié, accompagné d’un rapport sur les résultats. L’inventaire final devrait permettre de mieux faire connaître les éléments clés du patrimoine vivant et leur état de viabilité, et devrait encourager les investissements coordonnés et fondés sur des éléments probants, ainsi que l’attention politique accordée à la sauvegarde du patrimoine vivant.

Nouvelles et activités :

11/09/2020 - 11/09/2020 – Élaboration d’un inventaire du patrimoine culturel immatériel au Soudan du Sud11/09/2020 - 11/09/2020 – Inventaire du patrimoine culturel immatériel relatif à l'artisanat pratiqué au cœur du Caire historique

Top