Le Suriname s’engage pour l’inventaire de son patrimoine culturel immatériel

[alt]
Demonstration of the Maroon dance of purity
© Andrea Richards, UNESCO 2015

Les participants représentant les communautés afro-surinamiennes, javanaises, marronnes, chinoises, juives, hindoustanis et autochtones, unissent leurs forces pour développer un cadre pour l’inventaire de leur patrimoine vivant lors d’un atelier de cinq jours portant sur les inventaires du patrimoine culturel immatériel avec participation des communautés, qui se tient à la Maison surinamienne du rhum du 11 au 15 avril 2016.
A l’initiative de la Direction de la culture du Suriname et la Commission nationale du Suriname pour l’UNESCO et en coordination avec les organisations et les communautés qui se sont engagées dans la sauvegarde du patrimoine vivant du Suriname, cet atelier fait suite à la formation organisée l’année dernière sur la mise en œuvre de la Convention de 2003 et une consultation nationale avec les parties prenantes.
Cet atelier porte sur la participation des communautés dans l’identification et la définition du patrimoine culturel immatériel, la collecte, l’organisation et la gestion des données, et pose les bases pour un exercice sur le terrain sur les inventaires dans les prochains mois, ainsi que le futur travail de sauvegarde.
Organisé par le Bureau multipays de l’UNESCO pour les Caraïbes à Kingston en étroite collaboration avec les partenaires nationaux dans les îles, cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités pour améliorer la sauvegarde du patrimoine vivant dans les Caraïbes néerlandaises et au Suriname. Ce projet est rendu possible grâce à la généreuse contribution du gouvernement des Pays-Bas au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Top