L'Érythrée constitue un comité national pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel

[alt]

Lors de sa première réunion, le Comité national d’Erythrée a adopté un plan d’action pour les années 2018 à 2020 qui définit les principales actions à entreprendre pour sauvegarder le patrimoine culturel immatériel en Érythrée, à savoir la mise en œuvre de mesures de sauvegarde, l’élaboration d’inventaires et la coopération internationale. Le comité travaillera en quatre groupes de travail, chargés de la recherche, de la documentation et des archives, de la communication, et de la gestion générale. Avec les membres fondateurs du ministère de l’Éducation, du Centre de recherche et de documentation, de l’Union nationale des femmes érythréennes, du musée national et du monde universitaire, il vise à oeuvrer avec un large éventail de parties prenantes nationales allant des ministères aux leaders communautaires.

La création du comité était l’activité finale du projet de l’UNESCO: « Renforcement des capacités de l’Érythrée pour mettre en œuvre la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel », financé par une contribution volontaire supplémentaire du Royaume de Norvège au Fonds du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Le projet a soutenu les efforts de sauvegarde de l’Érythrée par des activités de sensibilisation et de renforcement des capacités, qui ont conduit à l’adoption de la première législation du pays sur le patrimoine et à la constitution d’un inventaire national. L’UNESCO et la section du patrimoine culturel immatériel érythréen de la Commission érythréenne de la culture et des sports procéderont à une évaluation conjointe du projet du 22 au 26 octobre 2018.

Pour plus d’information sur le patrimoine culturel immatériel enÉrythrée, rendez-vous sur ici.

Top