Djibouti mobilise les acteurs nationaux en vue de la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel

[alt]

Du 18 au 21 juin 2018, le ministère des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens Waqfs de Djibouti, avec le soutien du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est, a réuni 40 autorités nationales et locales, experts, ONG, communautés et représentants des médias pour participer à un atelier national sur la mise en œuvre de la Convention de 2003 de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Dans son discours d’ouverture, le ministre Moumin Hassan Barreh a souligné l’engagement du Président de la République de Djibouti en faveur de la promotion de la culture en tant que priorité nationale pour le renforcement de l’identité nationale et la sauvegarde du patrimoine.

L’atelier a ouvert la voie à une meilleure compréhension de la Convention de 2003 et de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au niveau national. Il a doté les participants d’informations sur les concepts clefs de ladite Convention, sur le rôle de chacun des acteurs dans la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel immatériel ainsi que sur le rôle important joué par les communautés dans la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel. Les participants ont également discuté d’un certain nombre de questions spécifiques allant des mesures concrètes de sauvegarde – telles que l’établissement d’inventaires – à la relation entre patrimoine culturel immatériel et développement durable.

À la suite de l’atelier, Djibouti prévoit de soumettre une demande d’assistance internationale au Fonds du patrimoine culturel immatériel de la Convention de 2003 afin de débuter des travaux d’inventaire et d’élaborer une législation et une politique nationales de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du pays. Le ministre s’est également engagé à créer un comité national pour superviser la mise en œuvre de la Convention de 2003, ratifiée par Djibouti en 2007.

Cet atelier national s’est aussi déroulé après la 7ème session de l’Assemblée générale des États parties à la Convention de 2003 (4-6 juin 2018, Siège de l’UNESCO), au cours de laquelle Djibouti a été élu en tant que nouveau membre du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Pour plus d’informations Recommandations de l’atelier (disponibles uniquement en Français)
Top