Renforcement des capacités du Bangladesh pour mettre en œuvre la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

  • Budget du projet :
    • 200 000 US$
  • Source :
    • Contribution de l'Azerbaïdjan affectée à une fin spécifique au Fonds
  • Dates de mise en œuvre :
    • 01/07/2016 - 01/01/2019
  • Documents :
    • Progress report 2017: anglais
    • Rapport d’avancement 2018: anglais
    • Brochure: anglais
    • Résultats principaux : bientôt disponible

Pays bénéficiaire(s) : Bangladesh

Résumé :

Le Bangladesh possède un héritage culturel très riche, particulièrement son héritage culturel immatériel. Toutefois, les évènements historiques récents ont affecté et menacent de plus en plus ces pratiques et ces traditions. Conscient de la situation, le gouvernement du Bangladesh n’est pas resté inactif et a participé au programme de l’UNESCO pour les chefs d’œuvre du patrimoine oral et immatériel, parvenant même à faire proclamer une tradition au rang de chef d’œuvre (les chants des Baul). En outre, le pays a ratifié en 2009 la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, démontrant ainsi son engagement à établir des mécanismes pour la promotion et la protection du PCI sur son territoire. Parmi les accomplissements récents, on peut retenir l’inscription de l’art traditionnel du tissage jamdani en 2013 à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Parallèlement, le bureau de l’UNESCO à Dhaka a organisé un atelier de formation pour pallier le besoin d’une meilleure compréhension de la mise en œuvre de la Convention de 2003. Les organisateurs de cette session ont mis l’accent sur le besoin d’inventaire du PCI au Bangladesh et délivré de plus amples conseils sur la mise en œuvre et sur le développement des capacités dans le cadre des différents aspects de la Convention.

Le projet aura pour objectif principal de renforcer les capacités du Bangladesh pour la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel au travers de la mise en œuvre efficace de la Convention de 2003.

Objectifs spécifiques :

1. Améliorer la compréhension des autorités nationales concernant les obligations liées à la ratification de la Convention de l’UNESCO et à sa mise en œuvre

2. Développer une masse critique de capacités nationales afin que le Bangladesh dispose d’un cadre durable pour la sauvegarde du patrimoine immatériel et pour la mise en œuvre de la Convention

3. Élaborer un inventaire du PCI à l’échelle nationale

4. Sensibiliser les autorités nationales à l’importance et à la signification de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et en particulier pour les éléments du PCI nécessitant une sauvegarde urgente en offrant la possibilité de recevoir une orientation et des conseils en matière de développement de politiques pour le PCI et en renforçant leurs capacités pour préparer des dossiers de candidatures pour les Listes du patrimoine immatériel.

Nouvelles et activités :

01/05/2014 - 01/03/2019 – Le renforcement des capacités nationales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans huit pays d’Afrique et de la région arabe : évaluer les besoin et développer des propositions de projet01/05/2014 - 31/12/2018 – Renforcement des capacités du Suriname et des îles néerlandaises des Caraïbes pour la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Top