• Assistance financière :
    • 307 307 US$ accordé en 2013
  • Dates de mise en œuvre :
    • 06/12/2013 - 02/11/2016
  • Documents :

Pays bénéficiaire(s) : Mali

Résumé :

Depuis janvier 2012, le patrimoine culturel malien a subi des dégâts considérables suite à l’occupation des régions du nord et du centre-est du pays par des groupes armés et des extrémistes,. Les pratiques culturelles comme les rituels, les festivals, la musique traditionnelle, le savoir-faire artisanal et d’autres expressions, ont été bannies par les occupants, et la population a vécu dans la terreur d’être stigmatisée ou châtiée du fait de pratiquer son patrimoine. Les dommages causés au patrimoine immatériel dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Mopti et le climat de terreur et d’incertitude qui en sont résulté, ont eu un impact négatif, affectant profondément les sentiments identitaires des communautés locales à travers le pays. Il était urgent d’assurer la sauvegarde du patrimoine immatériel, qui joue un rôle important pour favoriser l’harmonie intra- et intercommunautaire, afin de permettre la réconciliation et de jeter les bases d’un relèvement post-conflit. Le projet proposait de réaliser l’inventaire du patrimoine culturel immatériel sur le territoire du Mali, en accordant une priorité aux régions précédemment occupées et en prenant soin d’évaluer sa viabilité. Dans ce contexte, le projet financé le Fonds du patrimoine culturel immatériel et mis en œuvre par la Direction nationale du patrimoine culturel avait pour objectif de contribuer à la sauvegarde du patrimoine vivant du Mali à travers des inventaires, permettant d’assurer sa viabilité et de contribuer au dialogue interculturel. Accordant la priorité aux régions anciennement occupées, le projet était composé d’activités destinées à dresser un plan stratégique pour assurer la participation des communautés dans l’exercice d’inventaire, à renforcer les capacités des parties prenantes et à sensibiliser la population à l’importance de ce patrimoine. Le projet, qui a été mené entre décembre 2013 et avril 2017, a permis de former 249 personnes à la réalisation d’inventaires participatifs et d’inventorier 211 éléments du patrimoine culturel immatériel. Au cours de celui-ci, la participation des communautés a été très active, autant sur le plan local que régional, les membres des communautés se sont engagés dans la recherche, la documentation, le partage d’information, l’identification et la planification des activités. L’État malien soutient la pérennisation des résultats en intégrant l’inventaire dans les Programmes de développement économique, social et culturel (PDSEC) des collectivités territoriales afin d’assurer la mise en valeur des éléments recensés, toujours dans un esprit d’étroite coopération avec les communautés.

Nouvelles et activités :

03/08/2016 - 30/11/2016 – Etude sur le patrimoine culturel immatériel des dépalcés syriens30/06/2013 - 30/06/2016 – Sauvegarde et revitalisation de l’épopée traditionnelle mongole

Top