L’ex-République yougoslave de Macédoine multiplie ses efforts en vue de sauvegarder son PCI

[alt]

L’ex-République yougoslave de Macédoine prend des mesures concrètes en mettant en place des capacités institutionnelles pour sauvegarder son patrimoine culturel vivant.
Un atelier national sur les concepts clés et la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel aura lieu du 11 au 15 avril à Skopje. Y participeront des membres des autorités locales et nationales, des détenteurs du patrimoine culturel immatériel, des organisations de la société civile ainsi que des experts du domaine.
L’atelier, dont l’objectif est de présenter les principaux concepts et mécanismes de la Convention, traitera de l’inventaire avec la participation des communautés et des synergies entre le Convention de 2003 et les autres conventions de l’UNESCO. Il comportera une excursion afin de permettre aux participants de trouver des liens entre les applications à la fois pratiques et conceptuelles de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
Mené par Nikolai Vukov et Saśa Srećković, deux facilitateurs de l’UNESCO originaires de la région, l’atelier testera pour la première fois de nouveaux modules de formation sur le patrimoine culturel immatériel, le développement durable et les besoins en matière d’élaboration de politiques.
Faisant partie du programme global de renforcement des capacités de l’UNESCO, l’atelier est organisé avec le soutien du centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Europe du Sud-Est, sous l’égide de l’UNESCO, du ministère de la culture de l’ex-République yougoslave de Macédoine et du Comité national du Conseil international pour la musique traditionnelle.

Top