Le Niger met en valeur les acquis en matière de sauvegarde de PCI !

[alt]

La restitution du projet « Renforcement des capacités du Niger pour la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du PCI » aura lieu mercredi prochain, le 9 mars, à l’Université de Niamey en présence du Ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs.
Lors de la restitution, l’accent sera mis sur la présentation du travail d’inventaire participatif mené sur deux sites pilotes d’Agadez et de Boubon avec les communautés, à la suite duquel vingt éléments du PCI ont pu être inventoriés.
Afin de promouvoir ce patrimoine culturel immatériel, une brochure expliquant les éléments clés du PCI sera présentée à l’occasion.
Finalement, une exposition sur le processus d’inventaire sera inaugurée à l’Université par le Ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs. Cette exposition a comme but de sensibiliser à l’importance du PCI et à sa sauvegarde.
Le projet, mis en œuvre par le Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs à travers la Direction du patrimoine culturel et des musées (DPCM) avec le soutien de l’UNESCO, a permis de renforcer les capacités des techniciens de la DPCM, communautés et autres acteurs impliqués dans l’élaboration d’inventaires. À cette fin, deux ateliers de formation ont été donnés par trois experts en PCI du réseau UNESCO.
Enfin, le projet a également permis de réviser la loi 97-022 sur le patrimoine culturel national du Niger dans le but d’inclure le PCI. Dans ce sens, une proposition de projet de loi a été élaborée. Cette action contribuera à renforcer le PCI et surtout sa sauvegarde.
Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution généreuse du gouvernement du Royaume d’Espagne au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Top