Afrique méridionale : Renforcement de la coopération sous-régionale pour la sauvegarde du patrimoine immatériel

[alt]
La dance de Jerusarema
© UNESCO/Chimbidzikai Mapfumo

Il est temps de faire le bilan et de planifier les prochaines étapes  ! Chinhoyi (Zimbabwe) va accueille un atelier du 24 au 26 février 2015 afin de faire le bilan des résultats du projet mis en œuvre dans sept pays d’Afrique méridionale (Botswana, Lesotho, Malawi, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe).
Grace à ce projet, qui visait à renforcer la coopération sous-régionale ainsi que les capacités nationales pour la mise en œuvre effective de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, chaque pays participant est désormais doté comité national sur le patrimoine culturel immatériel ainsi que d’un vivier de facilitateurs prêts à soutenir les activités de sauvegarde au niveau national. Dans la plupart de ces pays, un processus a été également entamé pour réviser ou établir des législations et des politiques en faveur du patrimoine culturel immatériel.

2015 Flemisch logo
© Government of Flanders

Un autre objectif important concerne l’établissement d’une plateforme de coordination sous-régionale afin d’encourager la coopération parmi les pays de l’Afrique méridionale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Le Ministre des sports, des arts et de la culture du Zimbabwe vient récemment de proposer que l’Université Chinhoyi de technologie pilote cette initiative. Les pays participants seront amenés à nourrir cette plateforme avec une masse critique d’expertise afin de renforcer l’appropriation locale et la durabilité du processus lié à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
Le projet a été généreusement financé par le Gouvernement de Flandre, qui avait également soutenu deux autres projets dans ce domaine en Afrique méridionale. Le Flemish Interface for Cultural Heritage – FARO a conseillé les pays participants sur les questions relatives aux politiques publiques.

Top