Le filete porteño à Buenos Aires, technique picturale traditionnelle

Inscrit en 2015 (10.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Diego Aqruimbau, 2014

Le filete porteño de Buenos Aires est une technique de peinture traditionnelle utilisée pour des dessins ornementaux qui combine des couleurs brillantes et des styles de lettrage spécifiques. On peut la voir comme décoration des bus urbains et des camions, et elle est aussi utilisée pour les enseignes des magasins et, de plus en plus, comme décoration de la maison. Les images utilisées se rapportent au patrimoine de la ville, intégrant des éléments sociaux et religieux, et servent la mémoire collective. Les motifs populaires comprennent des images représentants des saints, des politiciens, des stars de musique et de sport admirés. Des dictons et proverbes sont parfois également intégrés dans les dessins. La technique commence par un dessin, qui est ensuite transféré sur un support. Peinture synthétique, vernis coloré et pinceaux spéciaux à poils longs sont ensuite utilisés pour la peinture. Les artisans du filete transmettent cette technique à tous ceux qui veulent l’apprendre. L’éducation formelle n’est pas nécessaire pour développer les compétences requises, ce qui représente une opportunité pour des jeunes de la communauté en danger d’exclusion sociale. Au cours des dernières décennies, une nouvelle génération d’artisanes est apparue dans des ateliers de filete et dans sa pratique en général, produisant une nouvelle esthétique pour cette forme artistique.

Filete worktable with some tools: different kind of paintbrushes, paint colours, chalk, 'muñeca' (device made of cloth with smashed chalk in it) and two signs in progress
Close caption to special filete paintbrushes: 'bandas' (4 to 6 cm long hair with no handle) and paintbrushes for letters, all made of cow ears' hair
'Espúlvero': punched paper through which the 'muñeca' is rubbed in order to copy the drawing to the painting surface
Painting a store window: rubbing the 'muñeca' through the 'espúlvero' to pass the drawing onto the glass
Painting a store window: the painting starts with the plain colours
Painting a store window: after the plain colours are done, the 'yapán' (coloured varnish) is added, in order to give volume to the painting
Painting a store window: the technique of filete painting requires the use of the little finger as a support and guide to the hand that holds the paintbrush
Painting a store window: after the 'yapán', light is added to complete the illusion of volume
Painting a store window: some of the filete classic ornaments are present - acanthus leaves, spirals, buttons and flowers, painted in vibrant colours
Painting a store window: finished work that includes its author signature
Top