Les Trésors humains vivants: un ancien programme de l’UNESCO

Le Maître d'art Pierre Meyer, tourneur figuré sur ivoire, avec un élève
Le Maître d’art Pierre Meyer, tourneur figuré sur ivoire, avec un élève© Alexis Lecomte, Ministère de la Culture - France

Étable en 1993 et arrêté avec la mise en oeuvre de la Convention de 2003, le programme des Trésors humains vivants avait pour objectif d’encourager les États membres à accorder une reconnaissance officielle à des détenteurs de la tradition et des praticiens talentueux, ainsi qu’à assurer la transmission de leurs connaissances et savoir-faire aux jeunes générations. Les États sélectionnaient de telles personnes sur la base de leurs réalisations et de leur volonté à transmettre leurs connaissances et savoir-faire aux autres. La sélection se fondait également sur la valeur des traditions et expressions concernées en tant que témoignage du génie créateur humain, ainsi que sur leur enracinement dans les traditions culturelles et sociales, leur caractère représentatif pour une communauté donnée et le risque de les voir disparaître.

Top