Rapport périodique sur la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

La Convention précise dans son Article 29 que les États parties présentent au Comité des rapports sur les dispositions législatives, réglementaires ou autres prises pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sur leurs territoires. Cette page présente les rapports périodiques et les échéances pour un pays : Palestine (voir la situation de tous les États parties).

Les rapports périodiques permettent aux États parties d’évaluer leur mise en œuvre de la Convention et leurs capacités de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, de faire rapport sur leurs inventaires du patrimoine culturel immatériel, et de mettre à jour le statut des éléments inscrits sur la Liste représentative.


Sur la mise en œuvre de la Convention

Chaque État partie soumet son rapport périodique au Comité avant le 15 décembre de la sixième année suivant la date à laquelle il a déposé son instrument de ratification, d’acceptation ou d’approbation, et tous les six ans par la suite.

Rapport soumis le 15/12/2017 et examiné par le Comité en 2018

Résumé

Le ministère de la Culture a adopté un programme spécial pour protéger le patrimoine culturel.
Préparation de la Loi sur le patrimoine culturel immatériel palestinien.
Création du Registre national du patrimoine culturel palestinien.
Mesures pour encourager les universités à proposer des cours sur le folklore.
Soutien aux chercheurs spécialisés dans le patrimoine culturel immatériel et publication de leurs recherches.
Organisation de formations aux métiers traditionnels, et notamment ceux en voie de disparition.
Préparation pour la création d’un musée virtuel dédié au patrimoine culturel immatériel avec de nombreux partenaires aux niveaux national et international.
Élaboration de propositions pour différents projets et différentes ressources afin d’obtenir des fonds pour la mise en œuvre de programmes et d’activités qui contribuent à la protection du patrimoine culturel immatériel.
Établissement d’un réseau regroupant les institutions et les centres culturels qui œuvrent dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.
Coordination avec les universités et les écoles pour promouvoir le patrimoine culturel immatériel.
Mesures pour encourager les spectacles de théâtre et de marionnettes afin de préserver et de faire connaître les éléments du patrimoine culturel immatériel.
Aide au renforcement des capacités pour les agents qui travaillent dans le secteur du patrimoine culturel immatériel.
Signature d’un accord de projet en 2017 pour renforcer les capacités nationales liées à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel palestinien. Financé par l’Autorité d’Abou Dhabi pour le Tourisme et la Culture, ce projet repose sur une évaluation des besoins réalisée par le bureau de l’UNESCO à Ramallah en 2015.

Top