Decision of the Bureau : 18.COM 2.BUR 4.2

Le Bureau,

  1. Rappelant l’article 23 de la Convention ainsi que le chapitre I.4 des Directives opérationnelles relatives à l’admissibilité et aux critères des demandes d’assistance internationale,
  2. Ayant examiné le document LHE/23/18.COM 2.BUR/4 ainsi que la demande d’assistance internationale n  02046 soumise par la Mauritanie,
  3. Prend note que la Mauritanie a demandé une assistance internationale pour le projet intitulé Sauvegarde et inventaire des contes et récits pour enfants en Mauritanie :

Destiné à être mis en œuvre par l’Association Maison des Théâtres, ce projet de dix-huit mois vise à sauvegarder les contes et récits pour enfants en Mauritanie en dressant un inventaire et en assurant la transmission de la pratique aux générations futures. Le projet comprend la mise en œuvre d’ateliers au sein des communautés sur la manière d’élaborer des inventaires participatifs, suivis d’un processus d’identification et d’inventaire des contes et récits pour enfants dans toute la Mauritanie. Les contes identifiés au cours du processus d’inventaire seront transmis par le biais d’une série d’ateliers destinés aux jeunes. Les conteurs en activité organiseront une série d’ateliers théoriques et pratiques sur la manière de réciter des contes et des récits pour enfants. Les participants à cet atelier transmettront à l’avenir cette pratique au sein de leurs communautés. Des supports de communication seront créés pour sensibiliser au patrimoine vivant et pour diffuser par écrit les histoires et les récits recueillis. Ce projet devrait revitaliser la pratique des contes et récits pour enfants et contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de la Mauritanie en général. Les ateliers renforceront les capacités nationales à planifier les activités liées aux inventaires et à les mener. En soutenant les opportunités dans l’éducation et le théâtre, le projet fournira des ressources pour les activités éducatives au sein des communautés concernées.

  1. Prend note en outre que cette assistance vise à soutenir un projet mis en œuvre au niveau national, conformément à l’article 20 (c) de la Convention, et qu’elle prend la forme de l’octroi d’un don, conformément à l’article 21 (g) de la Convention ;
  2. Prend également note que la Mauritanie a demandé une assistance d’un montant de 87 460 dollars des États-Unis au Fonds du patrimoine culturel immatériel pour la mise en œuvre de ce projet ;
  3. Décide que, d’après les informations fournies dans le dossier n  02046, la demande satisfait aux critères d’octroi de l’assistance internationale énoncés aux paragraphes 10 et 12 des Directives opérationnelles comme suit :

Critère A.1 : Le projet indique que les communautés ont été consultées lors de cinq réunions distinctes organisées dans différentes zones rurales et urbaines entre janvier et mai 2022. Elles ont également collaboré avec l’équipe du projet à l’élaboration de la demande. Le projet souligne le rôle actif des communautés lors de sa mise en œuvre. Il prévoit que les communautés participeront aux ateliers de renforcement des capacités, aux exercices sur le terrain et aux activités de sauvegarde. Elles participeront également à la planification, au contrôle et au suivi du projet.

Critère A.2 : Le budget reflète de manière suffisamment détaillée les activités prévues et les dépenses correspondantes. Le montant de l’aide demandée semble approprié au regard des objectifs et de la portée du projet.

Critère A.3 : La demande est structurée en une série d’activités respectant un ordre logique, allant des ateliers de formation sur les principes fondamentaux de la Convention et l’inventaire basé sur les communautés, jusqu’aux exercices d’inventaire. Le projet comprend également quatre ateliers de formation régionaux axés sur la transmission de la pratique des conteurs, principalement des femmes, aux jeunes représentants de la communauté. Les résultats escomptés semblent être réalisables dans le cadre de la durée proposée pour le projet.

Critère A.4 : Tout au long du projet, l’agence de mise en œuvre et ses partenaires chercheront à établir un cadre durable pour sauvegarder le patrimoine vivant en Mauritanie et intégrer les résultats de ces inventaires dans l’inventaire national de l’État demandeur. En outre, les ateliers de renforcement des capacités et les activités d’inventaire visent à fournir aux communautés et aux autres parties prenantes les outils méthodologiques et les compétences nécessaires pour continuer à sauvegarder les traditions des contes et récits pour enfants après l’achèvement du projet. Enfin, l’attention particulière accordée aux jeunes et aux femmes comme vecteur d’une transmission durable des connaissances liées à cette pratique devrait conduire à sa revitalisation au sein des communautés.

Critère A.5 : Le partenaire de mise en œuvre contribuera à hauteur de 11 pour cent du montant total du budget du projet (98 060 dollars des États-Unis). Par conséquent, une assistance internationale est demandée au Fonds du patrimoine culturel immatériel pour les 89 pour cent restants du montant total du budget du projet.

Critère A.6 : Le renforcement des capacités profitera principalement aux membres de la communauté, notamment aux femmes et aux jeunes. Leurs capacités seront renforcées par le biais de différentes formations, d’abord lors d’ateliers de renforcement des capacités et des inventaires participatifs et, ensuite, par la revitalisation de la pratique et la formation aux méthodes de transmission des contes et récits pour enfants. Au niveau des communautés, le projet devrait permettre de former 120 membres de la communauté à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. 60 jeunes membres de la communauté seront également impliqués dans les activités de transmission et de sauvegarde.

Critère A.7 : La Mauritanie a bénéficié de l’assistance internationale du Fonds du patrimoine culturel immatériel pour quatre projets achevés[1] ainsi que pour un projet en cours intitulé « Sauvegarde de l’épopée des Oulad Mbarek » (88 375 dollars des États-Unis ; août 2022 - décembre 2023). Les travaux prévus dans les contrats relatifs à ces projets ont été et sont réalisés conformément aux réglementations de l’UNESCO.

Paragraphe 10(a) : Le projet a une portée nationale et sa mise en œuvre implique les autorités nationales et locales, y compris le Ministère de la culture et les associations et ONG travaillant dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

Paragraphe 10(b) : Le projet prévoit que les différentes réunions entre les parties prenantes et les communautés, ainsi que le matériel de communication développé dans le cadre du projet, donneront une plus grande visibilité au patrimoine culturel immatériel au niveau national. Le projet devrait susciter des contributions supplémentaires de la part des donateurs, qui pourraient financer de futurs projets de sauvegarde.

  1. Approuve la demande d’assistance internationale de la Mauritanie pour le projet intitulé Sauvegarde et inventaires des contes et récits pour enfants en Mauritanie et accorde un montant de 87 460 dollars des États-Unis à l’État demander à cette fin ;
  2. Demande à l’agence chargée de sa mise en œuvre de travailler en étroite collaboration avec les autorités nationales afin d’assurer leur participation active à toutes les démarches prévues dans le cadre de ce projet et encourage l’État demandeur à prendre en considération les résultats de ce projet dans toutes les initiatives nationales portant sur le patrimoine culturel immatériel ;
  3. Encourage en outre l’agence chargée de la mise en œuvre à prendre en considération les résultats de l’assistance internationale précédemment accordée à l’État demandeur afin de tirer parti de leurs accomplissements, de leurs réussites et de leurs enseignements ;
  4. Demande en outre au Secrétariat de se mettre d’accord avec l’État demandeur sur les détails techniques de l’assistance, en accordant une attention particulière à ce que le budget et le plan de travail des activités qui seront financées par le Fonds du patrimoine culturel immatériel soient suffisamment détaillés et précis de manière à fournir une justification suffisante des dépenses ;
  5. Invite l’État demandeur à utiliser le formulaire ICH-04-Rapport pour rendre compte de l’utilisation de l’assistance accordée.

[1] 1) Assistance préparatoire (Registre de bonnes pratiques de sauvegarde) pour le projet « Sauvegarde et promotion du patrimoine culturel immatériel Imraguen » (9 800 dollars des États-Unis ; décembre 2009 – avril 2010) ; 2) Assistance préparatoire (liste de sauvegarde urgente) pour le projet « Épopée maure T’Heydinne » (9 800 dollars des États-Unis ; décembre 2009 – avril 2010 ; l’élément « Épopée maure T’Heydinne » a ensuite été inscrit sur la liste de sauvegarde urgente lors de la sixième session du Comité en 2011, décision 6.COM 8.13) ; 3) Assistance internationale intitulée « Renforcement des capacités des ONG actives dans le domaine du patrimoine culturel immatériel en Mauritanie » (94 300 dollars des États-Unis ; juillet 2019 – juillet 2021) ; 4) Assistance internationale intitulée « Traditions orales nationales (TON), composante collecte supplémentaire » (90 562 dollars des États-Unis ; octobre 2020 – décembre 2022).

Top