Nouvel élan pour améliorer le renforcement des capacités de sauvegarde du PCI en Asie centrale

[alt]

La ville de Bichkek (Kirghizistan) accueille, du 19 au 23 juin 2017, un « atelier de formation sous-régional pour les facilitateurs de l’Asie centrale ». Organisé par l’UNESCO dans le cadre de son programme de renforcement des capacités pour la mise en œuvre effective de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, cet atelier assure le suivi d’un projet de renforcement des capacités précédemment organisé en Asie centrale sur une période de trois ans.

L’atelier réunira un groupe de vingt participants du Kazakhstan, du Kirghizistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan, des Spécialistes Culture des bureaux hors siège de l’UNESCO à Tachkent et Almaty ainsi que le Secrétariat de la Convention du siège de l’UNESCO. Il vise à transmettre aux participants issus de ces pays les connaissances et méthodologies nécessaires pour animer, en Asie centrale, des ateliers de formation efficaces sur la mise en œuvre de la Convention.

L’atelier permettra de faire le point sur l’expérience acquise en matière de renforcement des capacités en Asie centrale, d’introduire les participants aux notions et à la pédagogie du programme de renforcement des capacités, et d’aborder les questions de l’utilisation et de l’adaptation du matériel de renforcement des capacités. Il constituera également une opportunité unique d’en apprendre plus sur la méthodologie adoptée par l’UNESCO pour le développement de plans de sauvegarde du patrimoine immatériel et d’échanger sur les possibles moyens de mise en œuvre du programme de renforcement des capacités en Asie centrale.

Cet atelier de formation a été rendu possible grâce au soutien généreux du Centre de formation international pour le patrimoine immatériel dans la région Asie-Pacifique sous le patronage de l’UNESCO (CRIHAP), en collaboration avec la Commission nationale pour l’UNESCO de la République du Kirghizistan.

Plus d’informations ici.

Top