Cap-Vert: s'atteler à la sauvegarde du PCI national

[alt]

Du 18 au 22 janvier, l’UNESCO et l’Institut du Patrimoine Culturel de Cap Vert (IPC) organisent un atelier pour évaluer les résultats des trois inventaires pilotes menés avec la participation des communautés. Suite à une formation pratique organisée en juillet dernier, 17 membres de la communauté et 13 responsables de la culture ont identifié et documenté 31 éléments du patrimoine culturel immatériel dans les communautés de Centro Histórico, Salineiro et Calabaceira à Ribeira Grande de Santiago. Sur la base des conclusions, les participants apporteront leur contribution à une stratégie nationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’ensemble du territoire de l’archipel.
Comme exemple de coopération Sud-Sud et de coopération entre les pays africains de langue officielle portugaise (PALOP), un expert de l’Institut mozambicain pour la recherche socio-culturelle (ARPAC) et un expert du Brésil animeront ensemble cet atelier. Tous deux sont membres du Réseau de facilitateurs pour la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel; ils ont déjà animé des formations par le passé, menées dans le cadre de ce projet de renforcement des capacités multi-annuel. Des représentants du gouvernement de la Guinée-Bissau et de l’Angola participeront également afin de rapporter les connaissances à leurs institutions respectives qui suivent le même programme de renforcement des capacités de l’UNESCO.
Cet atelier a été rendu possible grâce à une généreuse contribution du Gouvernement de la Norvège au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Top