180 États parties maintenant atteints : L'Angola et la Somalie adhèrent à la Convention de 2003 !

[alt]
180 States Parties now achieved: Angola and Somalia join the 2003 Convention.
© UNESCO

En déposant leur instrument de ratification respectivement les 23 et 28 juillet 2020, la Somalie et l’Angola sont devenus, trois mois plus tard, les 179e et 180e États à adhérer à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. En tant qu’États parties à la Convention, ces deux pays font désormais partie d’un réseau international mondial qui s’engage à soutenir les communautés dans la transmission de leur patrimoine vivant aux générations futures. Ces deux ratifications récentes devraient renforcer la mise en œuvre de la Convention en Afrique, où 50 pays sont désormais des États parties à la Convention.

L’évolution récente de l’Angola a démontré les liens étroits entre le patrimoine culturel immatériel, la paix et le développement durable, conformément aux principes mis en avant par la Convention de 2003. Entre 2011 et 2016, l’UNESCO a soutenu les efforts de l’Angola pour renforcer son cadre juridique national et améliorer les capacités de ses autorités, de ses communautés et de la société civile pour la sauvegarde du patrimoine vivant. Par le biais du projet intitulé “Renforcement des capacités nationales pour une sauvegarde efficace du patrimoine culturel immatériel dans certains pays PALOP”, l’UNESCO a soutenu les efforts de l’Angola pour renforcer son cadre juridique national et améliorer les capacités de ses autorités, de ses communautés et de la société civile pour la sauvegarde du patrimoine vivant. L’Angola, en particulier, a renforcé sa coopération avec d’autres pays lusophones d’Afrique.

La Somalie a une histoire culturelle riche et diverse, y compris une richesse de traditions orales qui reflètent fortement l’identité et la cohésion passées et présentes des communautés somaliennes, dont le tissu social a été perturbé par les conflits de ces dernières décennies. Depuis 2018, l’UNESCO mène des activités pour informer la Somalie des avantages de la ratification des conventions culturelles de l’UNESCO, y compris la Convention de 2003. Le 11 février 2020, le directeur général de l’UNESCO a effectué une visite historique en Somalie pour renouveler la coopération de l’Organisation avec le pays, après des années de guerre civile.

Le Secrétariat de la Convention de 2003 est heureux d’accueillir l’Angola et la Somalie et se réjouit d’une coopération renforcée.

Voir la liste complète des 180 États parties
Angola et la Convention de 2003
Somalie et la Convention de 2003
Top