Le seperu, danse populaire et pratiques associées

    

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2019 (14.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

© Cowhorn Production and Veekuhane, 2018 :

La danse populaire seperu et les pratiques associées englobent le chant, la danse et les rituels sacrés qui sont très importants dans la vie des membres de la communauté veekuhane. Le seperu est une pratique de célébration exécutée à l’occasion de cérémonies qui marquent des étapes importantes dans la vie des membres de la communauté. Les danseuses forment un arc de cercle, tandis que les danseurs se placent face à elles, à l’extrémité de l’arc. Le danseur principal utilise un chasse-mouche pour diriger et choisir une danseuse, tandis que les autres membres du groupe imitent le chant d’une colombe mâle. La partenaire choisie met ensuite en avant ses talents de danseuse en reproduisant la forme d’une queue de paon avec sa robe à plusieurs couches (mushishi). Bien que la danse populaire seperu soit un symbole clé d’identité et de fierté pour la communauté veekuhane, le nombre de détenteurs des connaissances et de praticiens actifs a diminué, affectant sa visibilité et sa transmission aux générations plus jeunes. À l’heure actuelle, l’on ne dénombre que 194 praticiens actifs et 12 maîtres praticiens, tous âgés de plus de 70 ans. Les méthodes traditionnelles de transmission sont ébranlées par le détournement de la signification du mushishi, les cérémonies de mariage modernes, les programmes scolaires actuels et la modernisation qui a conduit les membres de la communauté à s’installer dans d’autres régions du pays.

Top