La cérémonie de purification des garçons chez les Lango du centre-nord de l’Ouganda 

    

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2014 (9.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

© Musafiri Suwed, 2013 :

La cérémonie de purification des garçons, pratiquée chez les Lango du centre-nord de l’Ouganda, est un rituel de guérison des garçons supposés avoir perdu leur masculinité. Pendant la cérémonie, la mère et l’enfant restent à la maison pendant trois jours et mangent du porridge de millet sans sucre. L’enfant est traité comme un nouveau-né pendant toute la durée de la cérémonie. Le troisième jour, la mère et l’enfant sortent de la maison et s’assoient à l’entrée, accompagnés d’un cousin paternel. Les cheveux de l’enfant sont coupés et tressés en cordelettes, mélangés à de l’écorce de ficus ramollie et du beurre de karité pour être noués au cou, aux poignets et à la taille de l’enfant. Le reste de cordelettes est roulé en boule et jeté trois fois sur la mère, le cousin et l’enfant. Les trois personnes sont badigeonnées de beurre de karité et se font servir de la purée de pois, du pain de millet et une boisson à base de millet et de levure. Les réjouissances commencent alors avec des hululements, des chants et des danses, confirmant que l’enfant a retrouvé sa masculinité. Cette cérémonie favorise la réconciliation et restaure le statut social de l’enfant. La limitation de la pratique menace sa viabilité. De nombreux détenteurs sont âgés et la pratique est de plus en plus tenue secrète par crainte d’une excommunication.

Top