Les rituels et jeux de tir à la corde

Inscrit en 2015 (10.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© B Plus Pictures, 2014
Les rituels et jeux de tir à la corde dans les cultures rizicoles d’Asie de l’Est et du Sud-Est sont pratiqués au sein des communautés pour assurer des récoltes abondantes et la prospérité. Ils favorisent la solidarité sociale, le divertissement et marquent le commencement d’un nouveau cycle agricole. De nombreux rituels et jeux ont aussi une profonde signification religieuse. La plupart des variantes comprennent deux équipes, chacune tenant l’extrémité d’une corde en essayant de la tirer de l’autre côté. La nature intentionnellement non compétitive de l’événement supprime l’accent sur la victoire ou la défaite, affirmant que ces traditions sont exécutées pour promouvoir le bien-être des communautés, et rappelant aux membres l’importance de la coopération. De nombreux jeux de tir à la corde portent les traces des rituels agricoles, symbolisant la force des éléments naturels tels que le soleil et la pluie tout en associant aussi des éléments mythologiques ou des rites de purification. Les rituels et jeux de tir à la corde sont souvent organisés devant la maison communale ou le sanctuaire du village, précédés de rites commémoratifs en hommage aux divinités locales. Les anciens du village jouent un rôle actif dans la conduite et l’organisation des plus jeunes et dans l’exécution des rituels d’accompagnement. Les rituels et jeux de tir à la corde servent également à renforcer l’unité et la solidarité ainsi que le sentiment d’appartenance et d’identité parmi les membres de la communauté.
A referee, who is a village elder, counts from one to three for the two tugging teams to start pulling the rope.
An elderly women encourages one side of the tugging team to exert all the energy to win the competition.
Two tugging teams are trying to pull the rope in order to win each other.
Arrival of participants from Barangay Baang bearing the pakid decorated with dong-a leaves. In front are women and children waving the red leaves as they march to the river.
The contending men from Barangay Hapao in the foreground and Barangay Baang. Due to the strong current in the original site of the Punnuk, the actual tugging was transferred to another part of the river where the water was less violent.
The Viet in Huu Chap village, Bac Ninh province chose wealthy young men in the 'unstained' families participating in the tugging game and divided them into two teams: East and West. The East always wins, symbolising a good harvest.
Tugging festival in Huong Canh village, Vinh Phuc province. Tugging cord is made of an approximately 50 meter-length rattan cord. Tugging game and ritual of this community is considered a demonstration of the old navy training of King Ngo Quyen.
The participants of Gijisi Juldarigi pulling the female rope to the place where the game will be held.
The participants of Gijisi Juldarigi pulling each strand of the rope during tugging ritual.
Part of Yeongsan Juldarigi tugging ritual held on a commercial street.
Top