La pratique de la harpe irlandaise

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2019 (14.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Cruit Éireann Harp Irland, 2018 :

La pratique de la harpe irlandaise est au cœur de l’identité du peuple irlandais. La harpe, symbole national de l’Irlande, est pratiquée depuis plus de mille ans. Ses sons de cloche et sa musique captivent tous les auditoires et sont mis à l’honneur dans la littérature, la mythologie et le folklore irlandais. Ayant remplacé les harpes taillées dans un seul morceau de saule et montées avec des cordes métalliques que l’on pinçait avec les ongles, les harpes contemporaines sont fabriquées dans diverses essences de bois durs et dotées de cordes en boyau ou en nylon que l’on pince du bout des doigts. Si certains hommes (adultes et jeunes) jouent de la harpe, les femmes (adultes et jeunes) sont toutefois les principales praticiennes. Les savoir-faire nécessaires sont transmis oralement et/ou au moyen de la notation musicale, et les représentants contemporains de la harpe traditionnelle à cordes métalliques sont les détenteurs d’un précieux héritage musical. Les joueurs de harpe contemporaine à cordes en boyau ont sauvegardé ce répertoire ancien et ont assuré sa continuité tout en l’adaptant à l’évolution des styles. On assiste depuis une soixantaine d’années à un regain d’intérêt pour la pratique de la harpe, grâce à une reconnaissance croissante de son rôle dans l’identité, la langue et la culture irlandaises. Les détenteurs et praticiens de l’élément sont aujourd’hui 1 500 environ, et ce chiffre augmente régulièrement. La pratique de la harpe a également aidé à combler le fossé qui séparait les gens et à favoriser la diversité.

Top