La Mangal Shobhajatra du Pahela Baishakh

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2016 (11.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Bangla Academy 2014 :

La Mangal Shobhajatra est un événement festif ouvert au public organisé par les étudiants et enseignants de la faculté des Beaux-Arts de l’université de Dacca au Bangladesh pour célébrer le Pahela Baishakh (jour du Nouvel An). La tradition de la Mangal Shobhajatra, qui a lieu le 14 avril, remonte à 1989 ; les étudiants étaient alors frustrés de devoir suivre des règles militaires et ont voulu apporter aux membres de la communauté l’espoir d’un avenir meilleur. Un mois avant l’événement, les membres de la faculté créent ensemble des masques (censés repousser les forces du mal et ouvrir la voie au progrès) et des chars. Parmi les artefacts fabriqués pour l’événement, l’un au moins représente le mal, un autre le courage et la force et un troisième, la paix. Des objets, et notamment des peintures sur le patrimoine des Bangladais, sont également réalisés pour être vendus le jour de l’événement et servir de source de financement. La Mangal Shobhajatra symbolise la fierté qu’éprouvent les Bangladais pour leur patrimoine vivant, ainsi que la force et le courage qu’ils déploient pour lutter contre les forces obscures et leur soif de vérité et de justice. Cet événement, qui réunit des individus de tout âge, sexe, caste, croyance et religion, promeut également la solidarité et la démocratie, une valeur partagée par tous. Les connaissances et les savoir-faire sont transmis par les étudiants et les enseignants au sein de la communauté.

Top