L’Anaa Akua’ipa, projet ethno-éducatif du peuple autochtone wayuu, en Colombie

Dates de mise en œuvre
01/01/2007 - 31/12/2021
Pays
Colombie
Contact
Yanama, La Guajira's indigenous organisation

Objectifs

Bâtir un projet ethno-éducatif qui réponde aux besoins éducatifs particuliers du peuple wayuu en prenant en compte son territoire, son autonomie ainsi que ses usages et ses coutumes pour l’éducation intégrale du Soi.

Description

Contexte

La province de La Guajira, sur la côte nord-caribéenne de la Colombie, abrite le territoire ancestral sacré du peuple autochtone des Wayuu. Les Wayuu sont dispersés entre la province colombienne de La Guajira et l’État de Zulia, au Venezuela. Ils représentent la plus grande communauté autochtone dans les deux pays.

La communauté des Wayuu se fonde sur un système matrilinéaire organique constitué de clans dans lesquels l’oncle maternel incarne l’autorité en charge de maintenir la cohésion de son groupe. Cette gouvernance organisée de manière décentralisée fonctionne grâce à un système normatif fondé sur la Parole. Pour le peuple wayuu, il est vital que les enfants soient éduqués dans le cadre de ce système ancestral étroitement lié à son territoire sacré car il est relié à tous les aspects de la vie des Wayuu. Pourtant, les Wayuu vivent souvent sous la menace de déplacements forcés et leurs enfants sont contraints de fréquenter le système d’éducation formelle alijuna (étranger).

Parce que le peuple wayuu a compris la nécessité de faire de l’école publique un lieu approprié aux enfants wayuu, et pour renforcer la transmission de son patrimoine vivant afin de répondre aux menaces qui mettent en péril ses moyens d’existence, il a décidé de s’engager dans un processus social visant à bâtir un projet ethno-éducatif permettant d’offrir une éducation wayuu globale.

Le processus de construction du projet ethno-éducatif des Wayuu

L’année 2007 a été marquée par la création d’un Comité technique départemental wayuu sur l’ethno-éducation composé d’enseignants et de représentants des autorités traditionnelles issus de chacune des dix municipalités qui abritent des populations autochtones dans le département de La Guajira.
Avec le soutien du ministère de l’Éducation, du Secrétariat pour l’éducation de La Guajira, des Comités techniques des municipalités et d’autres autorités locales, le peuple wayuu a piloté le processus sous forme d’ateliers, d’assemblées et de cercles de parole autochtones ainsi que d’autres méthodologies d’origine endogène.

Suite à ces démarches, le Comité technique départemental wayuu a mis au point un projet ethno-éducatif qui définit les critères et les concepts fondamentaux qui guident la nation wayuu dans la définition et la mise en œuvre d’actions qui contribuent à atteindre le bien-être au sein de ses territoires, tout en maintenant des relations équilibrées avec la nature et avec les autres cultures avec lesquelles les Wayuu ont des interactions. Ce projet est matérialisé dans l’Anaa akua’ipa (un terme qui signifie « bien-être » en wayuunaiki, la langue autochtone), un document publié sous la houlette du ministère de l’Éducation nationale de Colombie.

L’Anaa akua’ipa est l’état optimal des éléments matériels et spirituels qui permettent au Soi des Wayuu d’accomplir d’une manière satisfaisante leurs rôles et leurs préceptes culturels et sociolinguistiques en vue d’atteindre le bien-être individuel et collectif.

L’Anaa Akua’ipa, un projet ethno-éducatif

L’Anaa Akua’ipa représente le socle théorique de l’élaboration du modèle ethno-éducatif des Wayuu. Fondé sur l’identité, le sentiment d’appartenance et les racines culturelles et territoriales des Wayuu, ce document est un guide qui permet aux enseignants de transformer leur pratique et leur travail éducatif en prenant en compte la culture et la langue en tant que contenus d’enseignement dans toutes les écoles où les enfants wayuu sont instruits.

Le projet ethno-éducatif des Wayuu repose sur cinq composantes fondamentales :
La composante conceptuelle se réfère à la manière dont la nation wayuu conçoit sur le plan philosophique son mode de vie ainsi que sa façon de penser, de voir et de comprendre le monde de même que sa relation à la nature.
La composante pédagogique est fondée sur la propre pédagogie des Wayuu, qui guide substantiellement les processus éducatifs en prenant en compte les savoirs que les enfants wayuu doivent acquérir à chaque étape de leur développement et de leur apprentissage.
Pour ce qui concerne la méthodologie, l’Anaa Akua’ipa précise que ce modèle sera appliqué au moyen de projets classe-communauté, outre les pratiques de transmission propres aux Wayuu, dans le but d’intégrer le contenu culturel dans chacune des matières thématiques.
La communauté précise que le système autochtone d’organisation sociale et culturelle et de formation doit prévaloir lors de l’élaboration de toute mesure éducative en gardant à l’esprit que le caractère collectif et communautaire constitue le fondement de ce système.
Enfin, la composante administrative prévoit que les centres ethno-éducatifs forment le socle institutionnel de l’Anaa Akua’ipa, avec le soutien et la forte participation de la communauté.

La mise en œuvre du projet ethno-éducatif

L’Anaa Akua’ipa est devenu un instrument fondateur pour le développement de l’auto-éducation des Wayuu et on considère qu’il contribue à l’amélioration de la qualité de l’éducation de la nation wayuu.
L’application de ce modèle a nécessité une formation continue des ethno-éducateurs en vue de transformer les pratiques pédagogiques conventionnelles. Elle a favorisé les échanges d’expériences entre ethno-éducateurs, ce qui a encouragé l’enrichissement mutuel des connaissances. L’application de ce modèle a aussi été accompagnée par Yanama, l’organisation autochtone de La Guajira.

Réalisations

  • Le livre Anaa Akua’ipa, projet ethno-éducatif fondé sur la communauté et visant l’éducation globale du Soi des Wayuu.


Le contenu des projets et documents référencés dans cette plate-forme n’implique pas l’expression d’une quelconque opinion de la part de l’UNESCO, y compris les désignations employées concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région ou de ses autorités ou concernant la délimitation de ses frontières ou limites.

Top