Objectifs, champ d’application et coordination du projet de la ‘Bibliographie de recherche sur la Convention de 2003’

D’où vient ce projet?

Depuis l’adoption de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en 2003, un nombre croissant de recherches ont été entreprises sur ses origines, ses buts, ses utilisations, sa mise en oeuvre et ses impacts. Bien qu’une partie de ces recherches soit bien connue et largement diffusée, une partie considérable demeure difficile à trouver. Il n’existe actuellement aucun outil permettant d’effectuer facilement des recherches dans différentes langues parmi tous ces travaux.

Pour remédier à ce problème, Chiara Bortolotto et Harriet Deacon ont créé en 2012 une bibliographie de recherche multilingue. Elle a été mise à jour par la Maison des Cultures du Monde en France, sous la direction de Séverine Cachat.

Les entrées initiales sont encore en cours de révision par rapport au champ d’application défini plus bas

Dans le cadre des efforts pour soutenir la mise en oeuvre de la Convention, le Secrétariat de la Convention de l’UNESCO héberge une base de données consultable en ligne sur les travaux relatifs à la Convention, connue sous le nom de Bibliographie de recherche sur la Convention de 2003. Elle est initialisée les références mentionnées ci-dessus (plus de 1000 entrées) qui sont partiellement indexées. La communauté de chercheurs est invitée à soutenir les efforts en cours pour mettre à jour et indexer la bibliographie.

Quels sont les objectifs de la Bibliographie de recherche sur la Convention de 2003?

Ce projet vise à instaurer une meilleure communication entre les chercheurs travaillant dans le domaine du patrimoine culturel immatériel. Cela pourrait améliorer la diffusion des études réalisées sur le PCI au sein de la communauté universitaire et orienter les futures activités de recherche sur des domaines présentant des besoins particuliers.

Le projet vise également à améliorer l’accès à la recherche et son utilisation par tous les acteurs participant à la mise en oeuvre de la Convention, y compris les États parties, la société civile, et le Secrétariat de l’UNESCO. Cela pourrait aider à mettre en œuvre la Convention et à évaluer son impact aux niveaux international, régional et national.

Bien que le projet favorise l’inclusivité, les chercheurs modèreront les entrées bibliographiques pour s’assurer qu’elles entrent dans le champ défini par le groupe éditorial.

Quelle est le champ d’application de la bibliographie?

La Bibliographie de recherche sur la Convention de 2003 porte sur les documents de recherche relatifs à la Convention et à sa mise en oeuvre, tout en incluant un large évantail de perspectives et d’approches. Les recherches incluses dans la base de données porteront sur les origines, les objectifs, les utilisations, la mise en œuvre et les impacts de la Convention. Par exemple, le compte rendu de l’histoire et de la pratique d’une musique ou d’une danse spécifique pourrait ne pas être inclus, sauf s’il concerne l’encadrement de l’élément en tant que PCI, son inclusion ou son exclusion d’un inventaire du PCI au titre de la Convention, etc.

Des analyses plus générales sur les origines et les utilisations de la Convention par divers acteurs, qu’elles soient critiques ou non, pourraient également être incluses dans la base de données. Cela pourrait inclure des recherches sur les relations entre la Convention et le développement durable, le genre, les migrations, l’éducation et les travaux sur le patrimoine ou la culture aux niveaux international, régional et national.

L’intention est d’y inclure des recherches issues de nombreuses régions et de contextes différents, diffusées sous diverses formes et dans différentes langues, couvrant un large éventail de sujets, plusieurs domaines du PCI et provenant de perspectives disciplinaires ou analytiques variées.

La base de données vise à inclure à la fois les recherches universitaires publiées et la “littérature grise” tels que les rapports de recherche non publiés de la société civile, d’ONG ou d’agences gouvernementales. Cela ne comprendrait pas les documents tels que les rapports périodiques préparés par les États parties, ni les outils et documents de renforcement des capacités, qui sont stockés et indexés sur le site Web de l’UNESCO.

Comment la bibliographie de recherche sur la Convention de 2003 fonctionne-t-elle?

Coordination assurée par le groupe éditorial

Un groupe de chercheurs (“groupe éditorial de la Bibliographie de recherche sur la Convention de 2003”) assure la supervision générale du champ d’application et du contenu de la bibliographie:

ChercheurOccupationNationalité
Amescua, CristinaAnthropologue sociale de l’Université Nationale du Mexique (UNAM). Elle est Directrice de la Chaire du Patrimoine immatériel et de la diversité culturelle et elle préside aussi la Commission pour la recherche sur le patrimoine culturel immatériel IUAS.Mexique
Bortolotto, Chiara (contact principal)Anthropologue spécialisée dans la gouvernance mondiale du patrimoine. Elle est l’investigatrice principale du projet “Frictions de l’UNESCO: la fabrique du patrimoine dans la gouvernance mondiale” à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)Italie
Deacon, HarrietTitulaire d’un doctorat et d’un Master en gestion de la propriété intellectuelle, elle a participé à la préparation et à la diffusion du matériel de formation de l’UNESCO en 2010. Elle est actuellement affiliée au Centre de recherche sur la dance de l’Université de Coventry.Afrique du Sud
Ohnuki, MisakoDirectrice générale adjointe du Centre de recherche pour le patrimoine culturel immatériel de la région Asie Pacifique (IRCI) et responsable de la section de recherche.Japon

Vous pouvez contacter le groupe éditorial via l’adresse: Coordinators-ICHCRB@lists.unesco.org.

Contributions ouvertes à tous

Suggérer plus de références

Tous les intéressés, et en particulier les chercheurs, sont invités à proposer de nouvelles références pour la bibliographie. Pour contribuer à la base de données, les utilisateurs doivent créer un compte dans le système de gestion des données de la Convention de 2003 (ouvert à tous), et doivent y indiquer leur intérêt dans la contribution de cette bibliographie dans l’onglet “activités de recherche”.

Une mise à jour contrôlée par des chercheurs

Nommés par le groupe éditorial, des universitaires volontaires du terrain examinent les nouvelles références suggérées dans le cadre de la bibliographie. Deux évaluations distinctes sont faites et, en cas de doute, le groupe éditorial sera invité à prendre une décision finale.

Les évaluateurs actuels:

Vous voulez rejoindre cette équipe? Faites signe au groupe éditorial

  • Alexandre, Caecilia (France)
  • Andrade Pérez, Martin (Colombie)
  • Buenrostro Pérez, Carolina (Mexique)
  • Demgenski, Philipp (Allemagne)
  • Escallon, Maria Fernanda
  • Gkana, Aliki (Grêce)
  • Lixinski, Lucas (Australie)
  • Mantebeah, Elizabeth Matilda Abena (Ghana)
  • Pérez Flores, Edith (Mexique)
  • Porila, Kristiina (Estonie)
  • Ramalingam, Kavya Iyer (Inde)
  • Sa Rego, Julio (Brésil)
  • Severo, Marta (Italie)
  • Su, Junjie (Chine)
  • Toji, Simone (Brésil)
  • Zlatkova, Meglena (Bulgarie)

Système maintenu par le Secrétariat

Le secrétariat de la Convention de 2003 assure le développement et la maintenance du système sur ses serveurs et fournit un support technique de base aux différentes parties prenantes. Les données peuvent être téléchargées à tout moment dans un format standard (texte bib) pour une utilisation en dehors du système.

Le groupe éditorial détermine le champ d’application et le contenu de la bibliographie et l’UNESCO n’assume aucune responsabilité quant à son contenu. Les désignations utilisées et la présentation dans les textes et les documents cités dans la bibliographie n’impliquent l’expression d’aucune opinion de la part de l’UNESCO concernant le statut juridique d’un pays, d’un territoire, d’une ville ou région ou de ses autorités, ni en ce qui concerne la délimitation de ses frontières ou limites.

Top