Date
01/06/1995 - 22/02/2024
Pays
Tchéquie

Ce premier séminaire sur l’application de la Recommandation de 1989 fut organisé à Strá nice en juin 1995 sur la base des questionnaires remplis par douze pays de la région Europe centrale/Europe et de l’est. Des experts de treize pays y ont pris part.

Les réponses ont démontré que, dans la majorité des pays de la région, la préservation de la culture et du folklore traditionnels ne représente pas une priorité dans la politique culturelle même si la quasi-totalité des ministères de la culture soutiennent, dans le domaine des activités, des institutions professionnelles et associations civiques. A la suite des transformations dans les Etats post-communistes, un soutien systématique à la culture de masse contemporaine et internationale a fait surface en réaction à celui que l’Etat apportait aux cultures folkloriques. Les organismes actifs dans la protection de la culture traditionnelle et folklorique sont confrontés à des difficultés qui émanent des faibles économies et du manque inhérent de capacité technique dans la plupart des pays post-communistes.

Dans beaucoup d’Etats de la région, la Recommandation de 1989 est devenue un instrument important dans la protection du patrimoine culturel intangible.
Parmi les autres questions soulevées au cours du séminaire, il faut noter:

  • l’importance de la culture traditionnelle et du folklore dans la sauvegarde de l’identité nationale;
  • l’absence totale de coordination entre l’administration centrale et les institutions qui œuvrent pour la sauvegarde de la culture traditionnelle et du folklore, et le manque, dans tous les pays, de systèmes coordonnés de classification et de typologie au plan supranational;
  • l’absence d’un système unifié d’éducation folklorique au niveau primaire;
  • le manque de fonds pour soutenir les efforts de promotion, de recherche et de diffusion en matière de folklore;
  • la nécessité de mettre au point des infrastructures de diffusion du folklore dans les mass media publics;
  • l’absence de réglementations spécifiques à l’intention exclusive des artistes folkloriques; et
  • le désir d’accentuer les obligations juridiques pour la sauvegarde de la culture traditionnelle et du folklore au niveau international.

Top