La sauvegarde des pratiques et des rituels rares liés aux sites sacrés au Kirghizistan: préparation d'un inventaire et de mesures de sauvegarde

Pays bénéficiaire(s) : Kirghizistan

Résumé :

Le projet a été mis en œuvre par le Centre de recherche culturelle (CRC) Aigine, le projet proposé visait à dresser un inventaire national unifié des sites sacrés et des pratiques rituelles rares au Kirghizistan, ainsi qu’à élaborer des mesures de sauvegarde efficaces qui seront compilées dans un manuel national sur la sauvegarde des sites sacrés et des pratiques rituelles rares. Ces pratiques font partie intégrante du système de croyances traditionnelles des Kirghizes, façonnant les relations entre les individus et leur rapport à la nature. Néanmoins, depuis une dizaine, voire une vingtaine d’années, elles sont menacées par l’urbanisation rapide, les progrès technologiques, la marginalisation des systèmes de croyances autochtones et le fossé qui se creuse entre les générations. Afin de remédier à cette situation, les principaux objectifs du projet visaient à identifier les éléments du patrimoine vivant liés aux sites sacrés du pays et à assurer leur viabilité, à améliorer la sensibilisation du grand public à l’importance du patrimoine vivant, à accroître les capacités des parties prenantes à sa sauvegarde et à garantir sa bonne transmission. S’appuyant sur les résultats de vastes recherches menées sur le terrain par le CRC Aigine entre 2004 et 2014, l’inventaire a permis de renforcer la visibilité des sites sacrés, des pèlerinages et du réseau des praticiens traditionnels et des gardiens, et a été intégré aux programmes d’éducation formelle et informelle pour servir d’outil concret afin d’enseigner aux jeunes générations le patrimoine culturel immatériel.

Nouvelles et activités :

14/12/2020 - 19/12/2020 – Les connaissances et les savoir-faire musicaux ancestraux d’Aixan /gâna/ob #ans tsî //khasigu11/09/2020 - 11/09/2020 – Élaboration d’un inventaire du patrimoine culturel immatériel au Soudan du Sud

Top