La promotion de l'éducation au patrimoine culturel immatériel dans les établissements d'enseignement supérieur en Ouganda

  • Assistance financière :
    • 97 582 US$ accordé en 2017
  • Dates de mise en œuvre :
    • 26/06/2017 - 30/06/2020
  • Documents :

Pays bénéficiaire(s) : Ouganda

Résumé :

Conformément à la politique culturelle nationale de l’Ouganda, qui souligne l’importance du patrimoine culturel immatériel, ce projet sur trois ans vise à sensibiliser un groupe central, constitué de vingt membres des directions et du personnel éducatif de quatre universités à Gulu, Kampala, Nkozi et Fort Portal, à la pertinence du patrimoine culturel immatériel dans le contexte de développement actuel de l’Ouganda. Pour le moment, il n’existe à ce sujet que quelques initiatives isolées dans des cursus universitaires formels d’études africaines ou sur le patrimoine, qui sont tout au mieux intégrées à des cours plus généraux de sociologie ou de développement rural. En raison des limites de l’éducation au patrimoine au sein des institutions universitaires, il n’y a pas suffisamment de personnes qualifiées en la matière, ce qui explique la priorité relativement basse accordée à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques. Afin de commencer à combler cette lacune, le projet propose d’élaborer plusieurs supports pédagogiques et un cours d’études supérieures sur le patrimoine culturel immatériel et le développement, et de former des enseignants universitaires à dispenser ce cours. Outre les bénéficiaires directs de ces quatre universités, le projet profitera également à une communauté plus large, grâce à l’organisation d’un symposium pour les universités de tout le pays pour faire connaître le plan du cours et à la mise à disposition d’un livre de référence pour le personnel universitaire en charge de dispenser le cours. Coordonné par la Fondation interculturelle de l’Ouganda (CCFU), une organisation non gouvernementale basée à Kampala et accréditée à des fins consultatives auprès du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le projet sera supervisé par un comité de pilotage composé de représentants des quatre universités, y compris de représentants des étudiants.

01/10/2018 - 01/10/2020 – Renforcement des capacités pour la mise en œuvre efficace de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Liban25/03/2019 - 08/06/2020 – Mon patrimoine, ma région : stratégie de renforcement des capacités de gestion sociale du patrimoine culturel immatériel dans deux départements de la région colombienne Oronico

Top