VISAGES DU PATRIMOINE VIVANT: Freda Tawana

[alt]
Freda Tawana, Facilitator of the 2003 Convention
© UNESCO

Forgée par ses expériences d’enseignante dans le secondaire et d’éducateur à la prison d’Oluno & Hardap, Freda Mwalyana Sampati Tawana est depuis 2009 responsable de la culture au ministère de l’éducation, des arts et de la culture à Windhoek, en Namibie.

« J’ai pour la première fois pris connaissance de la Convention de 2003 lors d’un atelier organisé par le bureau de l’UNESCO à Windhoek en 2010. En observant de quelle manière les animateurs formaient les experts et soutenaient la mise en œuvre de la Convention dans leurs pays, je me réjouissais à l’idée de dire : « J’aimerais être un jour comme eux». C’est là un de mes rêves qui se réalise ».

Freda Tawana a participé à l’atelier de formation des formateurs pour l’Afrique, organisé par l’UNESCO à Alger, en Algérie (9 - 13 juillet 2019), où elle a été formée aux concepts clés de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et à l’élaboration d’inventaires et de plans de sauvegarde avec la participation des communautés. Cette formation lui a permis de mieux connaître le rôle de facilitateur dans le réseau global de facilitateurs et la mise en œuvre de la Convention. Elle espère pouvoir mettre en pratique ce qu’elle a appris pour dresser un tableau des activités pertinentes dans son pays, à commencer par une évaluation des besoins.

« La contribution du PCI au développement durable est indéniable. Le PCI joue un rôle dans l’agriculture, la sécurité alimentaire, la paix et la cohésion sociale. A quel type d’avenir les jeunes peuvent-ils prétendre s’ils laissent leur PCI derrière eux ? »
En tant que coordinatrice nationale du patrimoine culturel immatériel au sein du ministère, Freda Tawana coordonne les activités de sensibilisation sur la mise en œuvre de la Convention de 2003 et sur l’élaboration d’inventaires avec la participation des communautés, dans les 13 régions du pays.

Top