Le Ghana crée un environnement propice à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

[alt]
The UNESCO office in Accra organized a needs assessment validation workshop to identify the needs for safeguarding intangible cultural heritage in Ghana, on 13 and 14 December 2018
© UNESCO

À la suite d’un travail de terrain mené à Accra, Kumasi, Tamale et Cape Coast pour identifier les besoins du Ghana en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le Bureau de l’UNESCO à Accra a organisé un atelier les 13 et 14 décembre 2018 pour valider l’évaluation de ces besoins.

L’atelier s’est déroulé sous le patronage du Ministère du tourisme, des arts et de la culture, en collaboration avec le Ministère des chefferies et des affaires religieuses, la Commission nationale pour l’UNESCO, le Conseil du folklore et le Forum de la culture du Ghana.
L’événement a rassemblé des participants divers issus du gouvernement, de la société civile, du milieu universitaire, des entreprises sociales, du secteur privé et de la jeunesse.

L’atelier a permis de valider un rapport sur l’évaluation des besoins et une proposition de projet pluriannuel axé sur la politique et la législation, la sensibilisation et l’éducation du public, la réalisation d’inventaires avec la participation des communautés ainsi que sur le développement durable.

Réalisé dans le cadre de la stratégie globale de renforcement des capacités pour la mise en œuvre de la Convention de 2003 – visant à développer des environnements institutionnels et professionnels favorables à la sauvegarde durable du patrimoine culturel immatériel –, cet atelier envisage que le Ghana se dote de solides fondations pour renforcer ses capacités de sauvegarde du patrimoine vivant dans le pays.

Réunion :

Top