Inventaire des pratiques relatives au patrimoine culturel immatériel au Liban

[alt]
UNESCO Beirut strengthens capacities for the effective implementation of the 2003 Convention on the Safeguarding of the Intangible Cultural Heritage in Lebanon
© UNESCO

Depuis 2018, l’UNESCO travaille avec les acteurs nationaux impliqués dans la sauvegarde du patrimoine vivant au Liban en vue d’une mise en œuvre efficace de la Convention de 2003 au niveau national, avec le soutien du fonds-en-dépôt japonais.
Le projet « Renforcement des capacités pour une mise en œuvre efficace de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Liban » vise à fournir une assistance technique afin de renforcer les capacités humaines pour mettre en œuvre la Convention et de créer un réseau national de formateurs. Le projet se concentre sur l’établissement d’inventaires impliquant les communautés, l’élaboration de plans de sauvegarde et l’utilisation des mécanismes de coopération internationaux de la Convention pouvant encourager une meilleure sauvegarde du patrimoine vivant du Liban.
Du 24 juin au 5 juillet 2019, le Bureau de l’UNESCO à Beyrouth a mis en œuvre l’une des composantes du projet, à savoir une formation sur l’élaboration d’inventaires impliquant les communautés, laquelle a rassemblé trente participants issus d’ONG, de municipalités et d’universités. Cette formation avait pour objectif le renforcement des capacités et le développement des compétences pour concevoir une approche adaptée aux communautés en vue d’identifier et dresser l’inventaire du patrimoine culturel immatériel du pays. Les participants ont également eu l’occasion de réaliser un stage de terrain pour établir l’inventaire de la « dabkeh », danse traditionnelle qui représente une part importante du patrimoine vivant des communautés au Liban.

Top