Evaluer les effets du renforcement des capacités à long terme – un nouvel défis

  • 1 juin 2015
[alt]

L’UNESCO s’est lancée à élaborer un mécanisme de suivi et d’évaluation des activités mises en œuvre dans le cadre du programme global de renforcement des capacités . Le programme fait partie des efforts internationaux et nationaux pour atteindre des objectifs du développement durable à long terme et profite à plus de 65 pays à ce jours.
Tout en étant considéré par de nombreux acteurs, le plus important programme de la Convention, est peu connu pour ses effets à long terme au niveau national. Comment les participants aux ateliers de formation utilisent-ils le savoir acquis ? Comment les pays utilisent-ils et profitent-ils du soutien au développement de politiques ? Comment l’UNESCO et la communauté des bailleurs savent-ils que le programme est efficace et sur le bon chemin ?
Ces questions sont parmi d’autres sujets conceptuels et pratiques concernant l’établissement du mécanisme de suivi qui seront discutés lors d’un atelier organisé par le Secrétariat de la Convention du 1 au 3 juin 2015 au siège de l’UNESCO à Paris soutenu par le Fonds pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
Trente intervenants clés du programme, notamment les partenaires nationaux (incluant les Commissions nationales), les experts facilitateurs et les collègues de l’UNESCO de toutes les régions du monde arrivent à Paris pour donner leurs conseils.
Un expert expérimenté, M Gregor Meiering, a travaillé étroitement avec le Secrétariat pour développer un projet de proposition pour le mécanisme de suivi et co-facilitera l’atelier. Les résultats seront présentés à la dixième session du comité intergouvernementale de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui se tiendra en Namibie du 30 novembre au 4 décembre 2015, et contribueront au débat plus large du Comité autour de l’élaboration d’un cadre global de résultats pour la Convention

Top