Des mesures collectives pour l’inventaire et la sauvegarde du patrimoine vivant en Equateur

[alt]

Suite à la signature du Plan d’opérations entre l’UNESCO et l’Institut national du patrimoine culturel de l’Équateur (INPC) il y a quelques mois, des représentants des communautés de détenteurs de patrimoine, des municipalités, ainsi que des experts gouvernementaux et non-gouvernementaux, se sont pleinement mobilisés pour lancer une autre étape importante dans la sauvegarde de leur patrimoine vivant.

Visant à établir un inventaire du patrimoine immatériel dans la province équatorienne de Manabi, les représentants se réuniront pour un atelier sur l’inventaire communautaire du patrimoine culturel immatériel dans la ville de Portoviejo du 24 au 29 juin 2015.
Le premier d’une série de mesures entreprises dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités pour améliorer la sauvegarde du patrimoine vivant en Equateur, l’atelier mettra l’accent sur l’identification et la définition du patrimoine culturel immatériel, la collecte des données, le consentement libre, préalable et éclairé, ainsi que sur l’organisation de données. Il sera suivi par un exercice pratique d’inventaire à Machalilla lors de la fête de Saint Pierre et Saint Paul et la réunion des chefs de gouvernement de la Castille et de la Guinée.

Organisé par le Bureau de l’UNESCO à Quito et l’INPC, l’atelier est rendu possible grâce à la généreuse contribution du gouvernement du Japon.

Top