Des jeunes Nahuat de El Salvador contribuent à la préservation de leur patrimoine vivant

[alt]

Entre février 2017 et août 2018, 25 jeunes Nahuat de El Salvador âgés de 15 à 17 ans ont participé à un exercice d’inventaire pour sauvegarder leurs traditions orales. Le projet intitulé Titajtakezakan, parler à travers le temps : tradition orale et utilisation des technologies de l’information et de la communication, a été mené par le Ministère de la culture d’El Salvador et financé par le Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Les traditions orales des Nahuat sont en danger en raison du manque d’intérêt de la part des jeunes et de la baisse de la transmission intergénérationnelle. Le nahuat est la seule langue autochtone existant à El Salvador, parlée par seulement 200 personnes aujourd’hui. En tant que vecteur du patrimoine culturel immatériel, sa perte représente la disparition d’un système complexe et riche de connaissances et compréhension du monde.

Dans le cadre du projet, des jeunes du complexe éducatif de Santo Domingo de Guzmán ont été formés aux techniques d’inventaire participatif par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Suivant une méthodologie adaptée pour les élèves du primaire et du secondaire, le principal résultat du projet a été la compilation des traditions orales de Nahuat de Saint-Domingue de Guzmán dans la publication intitulée « Titajtakezakan, parler à travers le temps. Inventaire de la tradition orale de Santo Domingo de Guzman » (disponible en espagnol et nahuat uniquement).

Au niveau local, ce projet éducatif a permis de renforcer l’engagement des enseignants et de sensibiliser les jeunes sur l’importance de sauvegarder leur patrimoine culturel immatériel. Le projet a été très apprécié au niveau communautaire et il est prévu de reproduire cette initiative dans d’autres communautés nahuat à travers le pays. Le Ministère de l’éducation de El Salvador poursuivra ses travaux en vue d’intégrer le patrimoine culturel immatériel dans les programmes des écoles primaires et secondaires.

Top