Le rite du printemps de Juraǔski Karahod

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2019 (14.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

© CH&M Foundation

Le rite du printemps de Juraǔski Karahod est pratiqué par les habitants du village de Pahost le jour de la Saint-Georges, saint patron du bétail et de l’agriculture pour les Bélarusses. À Pahost, cette fête donne lieu à un rite spécifique associé à diverses activités cérémonielles, chants, jeux, présages et croyances. Traditionnellement, le rituel comporte deux phases. La première phase se déroule dans la cour : les animaux sont conduits hors de l’étable pour la première fois après l’hiver, et plusieurs rituels sont accomplis afin de les protéger. La seconde phase est associée à la tradition agricole. Elle commence la veille de la fête, avec la fabrication du pain cérémoniel appelé « Karahod » et du pain noir (sacrificiel). Le lendemain, les villageois se rendent dans un champ, emportant avec eux une nappe cérémonielle, le pain et une étoile à huit branches. Les femmes qui interprètent des chants cérémoniels et les hommes qui portent le « karahod » forment une ronde et continuent à chanter. Puis un morceau de pain noir est enterré au son d’une prière adressée à Dieu pour obtenir de bonnes récoltes. Les participants rentrent ensuite au village et distribuent des morceaux du pain du rituel à tous les habitants. Les festivités se poursuivent jusqu’au soir. Malgré les efforts concertés de la communauté pour sauvegarder l’élément, sa viabilité est aujourd’hui menacée par plusieurs facteurs, parmi lesquels le vieillissement de la population de Pahost, le manque d’opportunités professionnelles dans le village, la mondialisation, la folklorisation de l’élément et la situation socio-économique de la région.

Katsiaryna Panchenya, an active ICH bearer from Pahost village bakes the ritual bread 'Karahod' in the oven
In the hands of the local resident from Pahost village Julia Panchenya is three branches of a fruit tree, wrapped in pastry and baked in the fire, for the decoration of the ritual bread 'Karahod'
Performing the ritual songs around the bread 'Karahod'
The ceremonial taking of ritual bread from home
Passaging the ritual procession around the village
The way to the field with the ritual bread 'Karahod'
The ritual dance in the field
The ritual dance in the field
Performing ritual dance in the center of the village
Establishment of the sign of the intangible cultural heritage in Pahost village
Top