La navigation traditionnelle et la construction de pirogues des îles Carolines

    

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

© Stefan M. Krause and Pasifika Renaissance, Federated States of Micronesia, 2020 :

La navigation traditionnelle et la construction de pirogues des îles Carolines font référence aux traditions séculaires de construction navale et de navigation sur des longues distances. Fidèles aux traditions, les communautés de Micronésie, en particulier dans les îles périphériques de l’État de Yap, continuent de construire des pirogues à voile à partir de matériaux locaux pour voyager en mer et de naviguer de manière traditionnelle, sans carte ni instruments. La construction d’une pirogue implique l’ensemble de la communauté. Le processus commence par la recherche et l’abattage d’un arbre et implique l’utilisation d’un système de mesure précis basé sur une tradition mathématique autochtone à la fois fiable et vérifiable. Les pirogues sont sculptées presque exclusivement à l’aide de l’herminette autochtone. La conception asymétrique permet de naviguer à grande vitesse et d’accéder à des eaux peu profondes. Les navigateurs traditionnels s’orientent en analysant des indices environnementaux, tels que les phénomènes atmosphériques. Ces traditions et technologies de navigation traditionnelle et de construction de pirogues ont permis d’accéder à des milliers d’îles de l’océan Pacifique, même si elles se sont perdues dans la plupart des États du Pacifique. La pratique est transmise par des apprentissages traditionnels menés par des maîtres-sculpteurs et des maîtres-navigateurs. Aujourd’hui, il ne reste qu’un petit nombre de navigateurs et de sculpteurs, qui ont peu d’occasions de transmettre leurs connaissances et leur savoir-faire en raison de la diminution de la taille des familles nucléaires et de la migration vers les îles hautes. L’élément est également menacé par la généralisation de moyens de transport plus rapides et par la dégradation environnementale.

Top