Les traditions nordiques des bateaux à clins

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Kristian J. Engelsen, Sveinung Ystad, 2020 :

Les bateaux à clins nordiques sont de petits bateaux en bois ouverts, qui mesurent entre cinq et dix mètres de long. Depuis près de deux millénaires, les peuples des régions nordiques(y compris les peuples autochtones samis de Finlande, de Norvège et de Suède et les groupes minoritaires tels que les Kvens en Norvège, les Tornedaliens en Suède et la population suédophone en Finlande) construisent des bateaux à clins en utilisant les mêmes techniques de base : des planches fines sont fixées à la charpente de la quille et de l’étrave, et les planches superposées sont ensuite fixées ensemble à l’aide de rivets en métal, de gournables ou de cordes. La coque du bateau est renforcée par des armatures. Les constructeurs de bateaux à clins mettent l’accent sur la durée d’acquisition de la connaissance et des compétences nécessaires à la construction de bateaux traditionnels. Dans le passé, il était courant de commencer sa formation auprès d’un maître dès son plus jeune âge, laquelle formation durerait jusqu’à dix ans pour apprendre les connaissances du métier. Véritable symbole commun du patrimoine côtier nordique, les bateaux à clins ont été traditionnellement utilisés pour la pêche et le transport de matériaux et de personnes. De nos jours, ils sont principalement utilisés au cours de festivités traditionnelles, de régates et d’évènements sportifs, même si environ un millier de personnes vivent entièrement ou partiellement de la production, de l’entretien ou de l’utilisation de bateaux à clins. Les traditions des bateaux à clins impliquent des pratiques sociales. Par exemple, une fois terminés, les bateaux font l’objet d’une cérémonie de mise à l’eau, au cours de laquelle un nom leur est attribué, accompagné de vœux de bonne fortune. Pendant la navigation et la rame, des chants traditionnels sont également exécutés sur le bateau.

Top