Les chants populaires ví et giặm de Nghệ Tĩnh

Inscrit en 2014 (9.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2013 Institut de la Culture et des Arts du Viêt Nam [2013]

Le ví et le giặm sont chantés par un grand nombre de communautés des provinces de Nghệ An et Hà Tĩnh, dans le centre-nord du Viet Nam. Les gens interprètent ces chants spécifiques sans accompagnement musical lorsqu’ils cultivent le riz dans les champs, lorsqu’ils rament en barque, ou encore lorsqu’ils fabriquent des chapeaux coniques ou bercent les enfants pour les endormir. Les paroles du ví et du giặm reprennent le dialecte et les idiomes spécifiques de la région de Nghệ Tĩnh et les praticiens les chantent avec le timbre de voix particulier propre aux habitants de Nghệ Tĩnh. Une grande partie des textes met l’accent sur les vertus et les valeurs fondamentales telles que le respect des parents, la loyauté, l’attention aux autres et le dévouement, ainsi que l’importance de l’honnêteté et d’une bonne conduite dans le maintien des coutumes et des traditions dans les villages. Chanter permet aux gens de rendre leurs conditions de travail moins pénibles, d’atténuer les épreuves de leur existence, d’exprimer les sentiments entre les hommes et les femmes, et d’échanger des sentiments d’amour entre garçons et filles non mariés. Aujourd’hui, le ví et le giặm sont couramment interprétés lors de manifestations culturelles et sont chantés par des artistes dans des salles de spectacle. Le ví et le giặm sont transmis et préservés par les maîtres du chant ; les représentations locales et les festivals de chant folklorique offrent l’opportunité aux groupes de ví et de giặm de transmettre et pratiquer ce chant dans les villages et les écoles.

Top