L’art de fabriquer et de jouer du kamantcheh/kamanche, instrument de musique à cordes frottées

Inscrit en 2017 (12.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

L’art de fabriquer et de jouer du kamantcheh/kamanche (« petit archet »), instrument à cordes frottées, existe depuis plus d’un millénaire. Dans la République islamique d’Iran et en Azerbaïdjan, c’est un élément majeur de la musique classique et traditionnelle et on joue du kamantcheh/kamanche à l’occasion d’un grand nombre de rassemblements sociaux et culturels. Les praticiens contemporains utilisent essentiellement un kamantcheh/kamanche à quatre cordes qui se compose d’un corps et d’un archet en crin de cheval. Les musiciens jouent seuls ou dans un orchestre. Les détenteurs et les praticiens sont des artisans, des artistes amateurs ou professionnels, et des enseignants et des élèves de l’élément. Le kamantcheh/kamanche fait partie intégrante de la culture musicale des deux pays. Si la fabrication des instruments leur confère une source directe de revenus, les artisans perçoivent également cet art comme un élément à part entière du patrimoine culturel immatériel de leur communauté. À travers leur musique, les musiciens font passer une multitude de thèmes, allant de la mythologie au comique, en passant par les thématiques gnostiques. Aujourd’hui, les connaissances sur la pratique musicale et la fabrication du kamantcheh/kamanche se transmettent à la fois dans les familles et dans les établissements musicaux financés par l’État, y compris les écoles de musique. Les connaissances sur l’importance de la musique pour la promotion de l’identité culturelle se transmettent de génération en génération, dans toutes les couches de la société dans les deux pays.

Samples of Iranian Kamantcheh; left to right: Torkaman Sahra (3-string), Classical (4-string), Tabriz, Azarbayjan (4-string), Lorestan (open-in-the-back, 4-string)
Maleki family Kamantcheh workshop, Lorestan: the master craftsman is preparing the finger-board for attachment to the sound-box
Inside a nomadic tent in Lorestan: a folkloric Kamantcheh player in traditional costume is accompanied by a Tombak (Iranian percussion) player
Tehran, a private music institute: a little girl is practicing on her new Kamantcheh lesson, under the supervision of her teacher
Ostad (Master musicien) Ardeshir Kamkar, the well-known Iranian Kamantcheh player and musician, continues, among his other activities, with training a new generation of Kamantcheh players in his private classes
Master Musa Yagubov makes Kamancha
Covering the body
Decoration of Kamancha with national elements
During the Kamancha playing lession
Family performance in Kamancha
Top