L’« hatajo de negritos » et l’« hatajo de pallitas » de la côte sud-centrale du Pérou

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2019 (14.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Ministry of Culture of Peru

L’« hatajo de negritos » et l’« hatajo de pallitas » de la côte sud-centrale du Pérou sont deux expressions complémentaires qui associent des musiques et des chants originaires du département d’Ica, au centre du Pérou, dans le cadre des célébrations de Noël. Ces expressions sont des représentations bibliques de la visite d’un groupe de bergers au Christ nouveau-né et de l’arrivée des Rois mages. Ces deux expressions combinent des valeurs andines préhispaniques avec le catholicisme européen et l’héritage rythmique des descendants des africains arrivés dans la région à l’ère coloniale. Cette complexité a permis aux deux expressions de devenir des représentations de l’identité des métis et des descendants d’africains. La danse des « negritos » est surtout exécutée par des hommes au son d’un seul violon, auquel s’ajoutent des chants et le rythme de claquettes et de grelots. La danse des « pallitas » est exécutée par des femmes au son d’une guitare ou d’un violon, accompagné d’un « zapateo » et de chants. Ces deux danses, considérées comme des symboles de dévotion religieuse et de contemplation spirituelle, sont pratiquées par des groupes pouvant réunir jusqu’à cinquante membres. Ils se produisent sur des places et dans des églises en décembre et en janvier, ainsi que dans des maisons, pour des familles. Ces deux expressions sont très tôt enseignées aux jeunes. Encouragés par les adultes, les enfants apprennent un grand nombre de chants de Noël, de rythmes de « zapateo » et de séquences de danse en signe de dévotion.

Top